L6 | Aujourd’hui

Aujourd’hui, j’ai bu un verre de vin. Cravate bleu roy. Le chien du voisin a aboyé au moins six fois. Trajet sans problème. Bouchons. Inepties à la radio. Au bureau, beaucoup de gens. Ils sont agressifs. Alors j’essaie de rester calme. Patrick a raconté une blague sur le temps de midi. Natacha n’a pas compris. René non plus. Les fumeurs ont encore fait trop de pauses. Parti à l’heure pile. Files pour rentrer. Choucroute William Saurin. Au journal, un vol dans un supermarché. Inutile de préciser quel genre de personnes. Pinot noir. Aujourd’hui, j’ai bu un verre de vin. Cravate bleu pastel. Le chien du voisin a aboyé quatre fois. Trajet sans problème. Bouchons. Inepties à la radio. Au bureau, beaucoup de gens. Du en virer deux avec Patrick. C’est fou l’agressivité. Les fumeurs ont fait une pause de plus qu’hier. Parti à l’heure pile. Files pour rentrer. Corned-beef Target. Au journal, des étrangers en grève de la faim. Ben, tiens. Merlot. Aujourd’hui, j’ai bu un verre de vin. Cravate bleu marine. Le chien du voisin a aboyé sept ou huit fois. Trajet sans problème. Bouchons. Inepties à la radio. Au bureau, marée humaine. Agressifs. Le patron est un vrai con. Même pas compté combien de pauses pour les fumeur, on doit approcher le record du monde. Parti à l’heure pile. Files pour rentrer. Steak frites. Au journal, pas mieux qu’hier. Cabarnet. Aujourd’hui, j’ai bu un verre de vin. Cravate bleu mer du sud. Le chien du voisin n’a pas aboyé. Étonnant. Trajet sans problème à part une connasse en Nissan qui ne connait pas sa gauche de sa droite. Bouchons. Inepties à la radio. Au bureau, l’enfer. Il leur faut tout, à ces gens. René n’avait pas l’air bien, pauvre vieux, ses gosses lui en font voir. Festival de fumée, une fois de plus et le patron ne dit rien. Parti en retard, trop de dossiers à traiter. Au moins, c’était fluide sur le périphérique. Poulet Loué. Au journal, les taxes, le retour : vive le social. Pinot noir. Aujourd’hui, j’ai bu un verre de vin. Cravate bleu France. Le chien du voisin a aboyé huit fois (fallait bien qu’il se rattrape). Trajet sans problème. Bouchons. Inepties à la radio. Au bureau, moins de monde, ils sont déjà en week-end sans doute. Natacha était maquillée comme un camion volé. Moins de pauses pour les fumeurs, faut croire que la pluie décourage. Parti à l’heure pile. Files pour rentrer. Agressivité. Pressés de rentrer sans doute. Commandé chinois, la moitié des plats étaient froids. Au journal, la misère du monde. Gamay. Aujourd’hui, j’ai bu un verre de vin. Football. Le chien du voisin n’a pas arrêté d’aboyer. Deux doigts d’appeler les flics. Travers de porc. Au journal, rien d’extraordinaire. Grenache. Aujourd’hui, j’ai bu un verre de vin. Football. Le chien du voisin n’a pas arrêté d’aboyer. Deux doigts d’appeler les flics. Spaghetti bolognaise. Au journal, de la merde. Savigny.

A propos de Jérémie Tholomé

Poète belge, Jérémie Tholomé écrit principalement des textes pour l’oralité, tous publiés chez maelstrÖm reEvolution.

Une réponse à “L6 | Aujourd’hui”

Laisser un commentaire