A propos de Vanessa Morisset

— Je ne mange pas la peau des pêches ni la coquille des huitres. Danser ne me fait pas peur, écrire des listes de courses, des mails, des textos et parfois mieux, non plus. Il se trouve que l’art m’intéresse.

2 commentaires à propos de “Oloé pour de faux et métaphorique”