2 commentaires à propos de “Oloé #2 pour des bouts de femmes”

    • Merci Vincent. Je trouve aussi pour la photo. C’est de Dorothea Lange. Une mine pour moi qui se prête bien à l’atelier, même si je ne l’utilise pas directement. Juste pour des échos. Et celui-ci vaut mieux que mont texte — y a des fois comme ça, on sait dès le départ que ça va pas aller, qu’il va manquer un truc ; et si on continue, je me demande si c’est une façon de le chercher quand même, ou une façon de réaliser le manque ou la perte annoncée. Bref : on écrit parfois juste pour l’écho final. Mon texte n’était qu’un prétexte pour un bout de femme inaccessible. Vivement le prochain exercice.