< Tiers Livre, le journal images : journal | Sauramps, des hauts et bas de la librairie

journal | Sauramps, des hauts et bas de la librairie

Impossible rentrer chez Sauramps, à Montpellier, dizaines et dizaines de gens à faire la queue entassés entre les tables de livres – explication : signature de Michel Drucker, rafistolé, étiré et reverni, probablement qu’il n’a pas écrit son livre mais c’est quand même lui qui le signe. Moi je veux voir Yann Grangeon, une des libraires m’entend et dit : — La littérature c’est tout en bas. — Oui, vraiment... m’entends-je lui répondre. On descend quand même dans le tout fond, là où autrefois était la papèterie. Et c’est toujours Sauramps, avec encore plus de livres, labyrinthes et recoins, un côté Kleber à Strasbourg qu’ils n’avaient pas auparavant (pas mon bouquin sur leur table Proust, mais bon). Yann Grangeon est là à brasser des piles sous cellophane, je lui répète la phrase d’en haut sur le tout en bas : — C’est tout en bas qu’on pose les fondations, me répond-il avec sagesse. À quoi bon donner sa vie à être libraire si c’est pour vendre le rafistolé Michel Drucker ? La réponse par le bas. Acheté Charles Juliet, Journal, tome 7, L’apaisement.


François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 30 novembre 2013
merci aux 983 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page