< Tiers Livre, le journal images : 2024.05.04 | Saint-Michel en l'Herm, le passage

2024.05.04 | Saint-Michel en l’Herm, le passage

Éternel pèlerinage du même. Ce qu’on photographie existait tel quel encore en 1964, et c’est juste délaissé. Le temps gris et la pluie n’ajoutent rien à l’affaire. Et qu’évidemment on n’a pas le droit ni de sonner, ni d’entrer. Seulement, c’est en grande partie resté tel : c’est pour cela qu’on photographie. N’a pas été repeint. L’ancien bistrot restaurant d’à côté, démoli, le haut mur qui protégeait ma cour d’école primaire, démoli. La Boucarde, transformée. La maison d’enfance, bricolée à ne plus la reconnaître (sinon la glycine). Restent ces maisons basses, reste l’écart. Le délaissé du monde. Tu te heurtes à ces six décennies depuis la porte refermée, l’ensemble vendu ? Toi aussi, en toi, les mêmes décennies. Alors, ce que tu photographies, dans ce pèlerinage du même, c’est le même décrépi qui te définit ? Quand même le mot « passage ». On appelait ça « le passage ». Ça reste « le passage ». Si c’est le passage, une chance encore. Alors tu photographies.

 

 


François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
diffusion sous licence Creative Commons CC-BY-SA
1ère mise en ligne et dernière modification le 5 mai 2024
merci aux 49 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page