serviteur du dieu de l’écriture

et tu n’en serviras nul autre


MAIS QUELLE EST CETTE RUBRIQUE ? (SE REPÉRER)
une autre page images, au hasard (depuis 2005) :
Marseille, passerelle sur la friche Belle de Mai

Pourquoi en un recoin si sombre, au pied de l’escalier ? La première fois, passé devant sans voir. A Ninive, Nabu est le nom du dieu de l’écriture, et voici son serviteur, qui garde le temple. Les mains jointes, on lui a écrit le ventre, et son ventre de pierre intime : « De dieu, tu n’en serviras nul autre. » A l’étage, en suivant les étapes de la formation de l’écriture, voilà à nouveau Nabu : cette tablette c’est un présage du foie, après sacrifice. Le serviteur du dieu Nabu continue sa veille de pierre. Et de toute façon, plus de dieu du tout, pour l’écriture.






François Bon © Tiers Livre Éditeur, tous droits réservés
1ère mise en ligne et dernière modification le 11 avril 2008
merci aux 1079 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page