souvenir de Scalloway

sommaire & derniers billets, ou
une autre page du journal au hasard  :
où Beckett repose

Brève déambulation portuaire. Autrefois on pouvait circuler, maintenant ils ont tout enserré de grillages et barrières, fini le môle d’escale, l’accès à la base sous-marine. Et tout autour, la ruine : entrepôts vides, portes tombées. Il reste quelques géométries, quelques couleurs, pour retrouver le sentiment qu’évoquent tous les ports, et la mémoire surtout de Scalloway.



François Bon, portrait du monde © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 20 décembre 2008
merci aux 776 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page


Messages