inventaire progressif ligne Québec Montréal 4


de Ben Lalen à l’hôtel Madrid, depuis le bus Orleans Express


une autre page images, au hasard (depuis 2005) :
Bruxelles, jardins urbains

Très précisément à 1h03 du départ, jusqu’à 1h08 (le voyage dure 2h30, mais j’ai petit calepin virtuel avec chrono), dans le paysage à cet endroit désert et invariable de la ligne de bus, un moment très étrange.

La terre est noire et pauvre. Terre à moutons, d’ailleurs 2 marchands de laine, dont Ben Lalen, qui a dessiné un vrai mouton, comme Le Petit Prince, dans son www.laine[dessin de mouton].com qu’on retienne l’adresse.

Une casse à voiture qui a planté devant ses épaves, en élévation, cet animal hybride non identifié vache-cheval (?) en plastique géant. Des maisons sans voisins, comme dans le Manitoba de Gabrielle Roy. Puis une ferme dont les trois silos hérissés, ce matin de brouillard, semblent une forteresse cathare.

Enfin une de ces immuables rivières coupées à la transversales, et se profile pour défiler très vite l’incroyable hôtel Madrid et ses dinosaures, ou « son » Jeep à roues géantes, avant que reprennent les kilomètres d’épinette noire.

Chaque fois, je photographie. Ce matin, réécoutant Bob Dylan (Bootlegs Series 1-3), je laisse défiler le camescope.

 

 



retour haut de page

écrit ou proposé par : François Bon
Licence Creative Commons ( site sous licence Creative Commons BY-NC-SA
1ère mise en ligne et dernière modification le 26 novembre 2009.
Merci aux 649 visiteurs qui ont consacré 1 minute à cette page.