dictionnaire | ambition


un autre article au hasard

 

ambition


1 _ 2 _ 3 _ 4 _ 5

1

« Si Beethoven ne s’était pas pris pour Beethoven longtemps avant d’être Beethoven, il n’y aurait jamais eu de Beethoven. » Theodor Wiesengrund Adorno, Théorie esthétique, « Paralipomena ».

entrée proposée par FB

2

Quelques exemples empruntés à divers langues pour exprimer Ambition :

Arabe : de Am Bi Bit — Une mère B ( la lettre ) Une maison
Bengali : de Am Amb Ambi — Je Tel (au sens de semblable) Mega-octet
Catalan et Corse du latin : de Am Amb Ambi — J’ai Avec Tous les deux
Chinois : de Am Bi Ti On — Grand-Mère Rapport Mention Sur
Gallois : de Am Bi Tio — Temps Être Vous — Am bi tio : Allez-vous
Japonais : de A (m) Bi Ti On — Ah ! Jour Terre Sonner

Dans toutes les langues, Ambit se traduit par Portée (certainement par la prédominance de l’anglais en intelligence artificielle, notons qu’en y plaçant un G en entrée de mot nous obtenons Gambit c’est à dire le sacrifice d’un pion au cours d’une partie d’échec) et Ambition reste Ambition à l’exception du latin qui perd son n final pour Ambitio, ce qui démontre qu’en langage l’Ambition commence par la liaison d’au moins cinq lettres A, M, B, I, T, (Portée), que le découpage du mot ne saurait être Ambitieux mais pure Poésie. Cependant de nombreuses langues n’ont pas d’équivalent pour Ambition peut-être en souvenir de temps Ambigus.

entrée proposée par Romain Bert Varlez

2

Je serai une vieille dame sans plus d’espoir de quitter la capitale. J’habiterai une petite chambre, avec un lavabo et un bidet cachés par un paravent passé. J’emprunterai tous les livres à la bibliothèque, ou bien les achèterai d’occasion chez leurs désormais rares pourvoyeurs et les abandonnerai dans des lieux publics une fois lus : dans la petite chambre, les carnets auront fini par prendre toute la place. À moins que je ne les apprenne par cœur ? Ce qui est certain c’est que je ne sortirai plus qu’à l’aube. C’est le seul moment où la ville me garde un peu de son charme. Le mot vide, pensé à mi-voix, la pare et elle paraît, affaiblie, encore une fois, fugace. Sinon, elle ne me fait ni chaud ni froid. Je remonterai dans la petite chambre et tenterai d’entendre un chant d’oiseau.

entrée proposée par Emmanuelle Cordoliani

 



page proposée par François Bon, pour Tiers Livre
Tiers Livre Éditeur, le «Salon» – mentions légales.
droits & copyrights réservés à l'auteur du texte, qui reste libre en permanence de son éventuel retrait
1ère mise en ligne 5 avril 2021 et dernière modification le 7 avril 2021.
Cette page a reçu 185 visites hors robots et flux (compteur à 1 minute).