dictionnaire | surchauffe


un autre article au hasard

surchauffe


1 _ 2 _ 3 _ 4 _ 6 _ 7

1

Surchauffe et vide / régularité

Quand on écrit, on se trouve parfois en surchauffe. Les idées affluent plus vite qu’on ne peut les transcrire. C’est physique, c’est une ébullition, c’est presque douloureux. Après ces périodes, souvent survient un grand vide angoissant, fait d’absence d’inspiration et de dégoût de l’activité d’écrire.

S’habitue-t-on jamais à ces vides même si avec le temps et l’âge on sait mieux les apprivoiser ? Ils restent désagréables à vivre, difficiles à partager… tout particulièrement à la mesure du goût que l’on a de la surchauffe quand bien même on s’en méfie.

Comme si l‘on était moins vivant, quasi mort, totalement vide, car des ces moments-là la lecture même devient insupportable. Il faut bouger, il n’y a que ça !

entrée proposée par Danièle Godard-Livet

2
entrée proposée par FB


page proposée par François Bon, pour Tiers Livre
Tiers Livre Éditeur, le «Salon» – mentions légales.
droits & copyrights réservés à l'auteur du texte, qui reste libre en permanence de son éventuel retrait
1ère mise en ligne et dernière modification le 7 mai 2021.
Cette page a reçu 21 visites hors robots et flux (compteur à 1 minute).