Fontevraud avec Claude Ponti, vidéos...


suite de vidéos sur l’atelier des "maisons à cuire"


D’abord ce petit montage personnel, visages et gestes : il a été intégré par l’équipe de Fontevraud sur une tablette installée dans l’expo des dessins de Claude à l’abbaye, montage en défilement continu...

Et bien sûr se reporter au blog maisons à cuire pour portraits, oeuvres, et chronique de l’atelier...

 

Mais surtout l’arrivée de 3 vidéos proposées par Alice Pieuchot, entretien avec chacun des 3 intervenants (Claude, Armelle Benoît et moi-même). Alice termine à la fois un master communication et culture à l’univ. d’Angers, et un stage à l’abbaye. Elle va bientôt rejoindre l’équipe de la Corderie Royale à Rochefort. Très touché par cette écoute, sa façon d’entrer dans les gestes des enfants, et montage très rythmé et juste. Et photo ci-dessus : la façon dont Alice a associé les enfants de l’atelier à ses prises de vue...

 

 





retour haut de page

écrit ou proposé par : _ François Bon

Licence Creative Commons
Site sous licence Creative Commons BY-NC-SA.
1ère mise en ligne et dernière modification le 6 mai 2012.
Merci aux 600 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page.




Messages

  • Tout-à-l’heure je retrouve les enfants du Renouveau, la haute maison, et dans un autre atelier, nous allons préparer en parlant, en écrivant, notre prochain voyage, quelques jours en juin à Varsovie sur les traces de Korczak : l’invisible terre que nous travaillons est dense et nous en faisons surgir ensemble les mots, les questions, les images pour construire le prochain départ.

    Avant de rejoindre ceux que j’accompagne, Je regarde à l’écran les enfants de l’autre maison , si proches, si sérieux, penchés sur la terre, dans l’abbaye, et à ce qui de leurs mains nues surgit avec une telle évidence . Leurs maisons nous habitent et la bienveillance de ceux qui les entourent est merveilleuse.

    En prenant forme, les questions des enfants bâtisseurs deviennent les rues qu’on emprunte , de l’autre côté du miroir, au son d’une harpe celtique. Merci pour cette belle suite.

  • Sur les dernières images de ton interview, la confiance dont témoigne l’enfant à tes côtés est tout simplement magnifique.