Ode à Jimi Hendrix | voleur de voiture, vraiment ?

constitution progressive d’un livre sur Hendrix via chantier web


index général du projet Hendrix

 

Le 5 mai 1961 : arrêté à Seattle non pour vol de voiture, mais, selon formulation policière « taking and riding in a motor vehicle without permission of the owner » – est-ce qu’on connaîtrait cette subtilité en France ? Problème : même arrestation pour même motif avait eu lieu le 2 mai, trois jours plus tôt.

Cette fois il est incarcéré (Rainier Vista 4-H Youth Centre), passe au tribunal. L’envoyer à l’armée est le meilleur moyen de liquider la peine judiciaire, ça c’est ce qu’on sait d’avance concernant la vie de Jimmy Hendrix, dix-huit ans et demi. À

Noter que, propriétaire en 1968, 1969 et 1970 de plusieurs Chevrolet Corvette et autres véhicules de sport, il ne s’est jamais embarrassé du permis de conduire. Lors d’un accident, demande à Gerry Stickells de se déclarer conducteur à sa place : ça fait partie du job.

en développement

LES MOTS-CLÉS :

responsable publication françois bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 22 septembre 2012
merci aux 400 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page