#été2024 #15 | Nathalie Sarraute, vous aimez les voyages ?

le cycle été 2024 de Tiers Livre



 sommaire général et présentation du cycle été 2024 (plus inscriptions) ;

 la page unique Patreon avec récap des consignes écrites et téléchargements fiches d’appui (ou via lettre mail dédiée pour les participant·e·s non abonné·e·s) ;

 l’ensemble des participant·e·s à ce cycle reçoit directement par lettre mail dédiée les nouvelles propositions, le journal de bord, et les fiches d’appui ;

 problème d’accès WordPress ou réception lettre mail : nous écrire !

 

#15 | Nathalie Sarraute, vous aimez les voyages ?


Il restera Ouvrez : en 1995, elle a 95 ans, Nathalie Sarraute publie Ici, son avant-dernier livre.

Et revient sur un dispositif similaire à celui de L’usage de la parole (1979) : mais, cette fois, c’est 20 courts chapitres au lieu de 10.

L’autre différence, essentielle : dans L’usage de la parole, chacune des expressions retenues dans les 10 chapitres était retournée sur le monde, sur qui l’émettait, on explorait ce qui s’y était réifié.

Dans Ici, le trou de mémoire sur le nom Arcimboldo, le simple mot pourquoi, ou le Est-ce que vous l’avez lu ? lancé à qui on sait pertinemment que le livre n’a pas été lu, les questions sont sans possible réponse. Idem, chapitre XI, sur le « on » quand il prend la place du « je ».

Et c’est la musique des trois points qui va autoriser le déploiement de tous ces syntagmes qu’on peut associer à cette bascule sans solution, mais qui appelle tant à l’intérieur de soi-même — c’est cela, la renverse par rapport à L’usage de la parole.

Ce système d’écriture avec les ... est présent de toujours chez Nathalie Sarraute. Mais ici, ce déploiement par la musique qu’il induit devient le système principal. Un système qui n’a rien de neutre : la langue, en tant que reproducteur social, s’est structurée dans une hiérarchie verticale à la semblance des ordres et prescriptions qu’elle transmet. Si auteur et autorité participent d’une même étymologie, c’est cette hiérarchie verticale de la construction des phrases qui en est la jonction.

Les ... de Nathalie Sarraute, ce n’est pas une phrase qui ne finit pas. Pas un point de « suspension ». Mais une écriture où délibérément tous les syntagmes sont dans une égalité glissante, une valeur équidistante dans la composition de la fresque qu’est le chapitre.

Alors, cette expression ouvrant sur une question, une énigme, un oubli, à chacune et chacun de trouver la sienne. Mais c’est vers soi-même que va progressivement s’échafauder et se replier le déploiement qu’on instaure.

Et c’est particulièrement sensible dans le chapitre X : « Vous aimez les voyages ? »

Place, dans cette proposition n° 15, à la musique des trois points de Nathalie Sarraute, jusque dans la présence graphique du texte.

 


responsable publication François Bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
diffusion sous licence Creative Commons CC-BY-SA
1ère mise en ligne et dernière modification le 4 juillet 2024
merci aux 198 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page