la page du dimanche : Franz Kafka

chaque dimanche, une page singulière de littérature


 

Nombre vont se plaignant que les paroles des sages ne soient jamais que des figures, inemployables dans la vie de tous les jours, la seule pourtant que nous ayons. Quand le sage nous dit : « Passe », il ne veut pas nous dire « Va de l’autre côté », ce qu’on pourrait faire à la rigueur, si le résultat valait la route. Il veut parler de quelque au-delà légendaire, de quelque chose que nous ne connaissons pas et qu’il ne saurait désigner lu-même avec plus de précision, de quelque chose par conséquence qui ne saurait nous servir ici-bas. Tous ces symboles reviennent à dire au fond que l’insaisissable ne saurait être saisi, et nous le savions. Notre souci quotidien provient de choses bien différentes.
Sur quoi quelqu’un vous demandera : « Pourquoi protestez-vous ? Si vous vous conformiez aux figures, vous seriez vous-mêmes devenus figures, et par là libérés du souci quotidien... »
Un autre dira : « Je parie que c’est encore là une figure. »
Le premier répondra : « Tu as gagné. »
Le second dira : « Oui, mais hélas... Sur le seul plan du symbole. »
Le premier : « Non, en réalité. Symboliquement, tu as perdu. »

 

© Franz Kafka, Journal, Grasset, trad Marthe Robert.

LES MOTS-CLÉS :

responsable publication françois bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 28 août 2005
merci aux 1167 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page