l’épée du soleil

on peut sauter l’océan virtuel


On s’y prépare dans la tête, fin novembre salon du livre de Montreal, tables rondes sur le numérique, et mettre visage et voix sur les correspondants e-mail. En mars, 10 jours, dont 4 dans les universités "Maritimes" (merci Jean Wilson) : pour quelqu’un d’Atlantique comme je suis, rien d’indifférent à ce rendez-vous (relire Jacques Cartier). Alors j’essaye de faire connaissance virtuellement, et tout d’abord le blog de René Audet L’Épée du soleil, pas si loin de nos préoccupations (ce n’est pas Clément Laberge qui va contredire). René Audet est depuis le début dans l’aventure Fabula, les fils virtuels transatlantiques sont des câbles solides, ouvrir la porte du CRILCQ. Mais est-ce qu’on ne prend pas une leçon en ouvrant leur auteurs.contemporains.info ?


fbon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 4 octobre 2008
merci aux 742 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page