Québec, résidence Institut canadien, l’agenda

classe-maître à la bibliothèque Gabrielle-Roy, et lectures dans les bibliothèques de Québec


Tout ça peut paraître intense, mais c’est bien réparti dans le temps, et pour moi c’était un choix : s’enfermer dans son coin et se coller à sa table, même avec deux écrans devant soi, ce n’est pas aller à la rencontre de l’inconnu, ses voix et ses visages. Il y aura régulièrement à cette place dans le site des compte rendus, textes produits, enregistrements et autres traces. C’est la règle du jeu au départ aussi. Et un immense merci à tous ceux, depuis novembre dernier, qui ont contribué à ce que tout cela devienne réalité...

Institut canadien de Québec, « formes, voix, web »

Classe-maître : « la littérature est-elle (encore) contemporaine ? » Du 22 octobre au 11 mars, le jeudi de 18h à 21h, à la bibliothèque Gabrielle-Roy. Inscriptions et coordination : Christiane Vadnais, ou groupe face book.

programme
Nos usages de la lecture, et toute la littérature du même coup, sont entrés dans une mutation dont il n’est plus question de nier qu’elle est aussi radicale que l’apparition du livre.
C’est cette mutation que je voudrais interroger, en ce qu’elle affecte aussi nos formes de récit et de représentation, qu’elles soient narratives, poétiques ou performatives.
Lors de chaque séance, je voudrais proposer un exercice commun sur ces frontières actuelles de la représentation, interroger la notion de «  contemporain », qu’elle concerne la ville, ses cinétiques, le rôle de l’image animée ou fixe, les formes émergentes de narration (ultra-bref du blog, positions de sujet dans une société à l’identité bouleversée, fantastique urbain), et les notions de temps.
En discutant ensemble sur les textes écrits lors de ces exercices, approfondir ce qui est pour chacun sa voix singulière, et sa spécificité formelle. Interroger, à partir de cette spécificité, ce qu’elle déplace des modes éventuels de diffusion et de circulation du texte.
On voudrait aussi accompagner ces textes de la recherche graphique, mise en page, intégration de médias complémentaires (voix, images) qu’autorisent ou sollicitent les supports numériques, et – dans le contexte actuel où Québec est une effective plate-forme internationale d’échange et d’expérience pour ces nouveaux supports – que le groupe soit aussi un laboratoire collectif pour assister les participants dans leur propre maîtrise des techniques numériques.
Autre volet de mes propres interrogations : l’histoire de la langue française s’est depuis toujours constituée en bonne partie par ses apports extérieurs, récemment Beckett, Michaux, Sarraute en sont des exemples. En quoi votre «  américanité », déplaçant les modèles de la ville, de l’espace et de l’identité, et dans un rapport sans doute plus étroit à la littérature américaine anglophone, ouvre de nouveaux territoires au contemporain ?
Interroger ensemble les travaux personnels de chacun, du point de vue des modèles actuels de l’édition, de la publication, de la performance et des nouveaux supports, devrait nous y aider.

les dates, les thèmes

Le 22 octobre : territoire, espace, ville.
Le 5 novembre : déplacements, cinétiques.
Le 19 novembre : images fixes, cadres, représentation.
Le 3 décembre : accumulations, l’amont du texte.
Le 17 décembre : temps référentiel et temps narratif.
Le 14 janvier : mental, intuitions, cri.
Le 28 janvier : travail collectif à partir des travaux personnels des participants.
Le 11 février : réel & fantastique.
Le 25 février : construire, imaginer, assembler.
Le 11 mars : les limites, l’excès, l’extrême – perspectives pour l’écriture dans le monde d’aujourd’hui.
A suivre : performance collective et publique des participants à partir des travaux produits.

 

Institut canadien du Québec, réflexion sur l’édition numérique

Ma résidence à l’Institut canadien de Québec est aussi la participation active aux différentes initiatives qui font de cette ville, en ce moment, un des points névralgiques de la réflexion sur le livre numérique, à quoi nous ajouterons plusieurs rencontres de travail informelles de partage, discussion, échange, mise en pratique prévues au studio résidence de l’Institut canadien, avec ordinateurs et liseuses, sur les questions professionnelles de l’édition numérique, avec la participation (et sous l’amicale autorité) de Clément Laberge et René Audet. Toutes informations : suivre le groupe édition numérique au Québec.

 

Lectures & rencontres dans le réseau des bibliothèques de Québec

Quatre rencontres prévues dans quatre bibliothèques du réseau. Pour les personnes qui souhaiteraient suivre l’ensemble, l’idée est de reconstituer un parcours des âges de la langue, avec :


- Le 22 octobre, 14h : «  dans ma valise pour Québec » – en venant s’installer pour trois mois à Québec, les livres apportés, les chantiers ouverts, les expériences en cours. François Bon lira d’autre part des extraits de L’Incendie du Hilton, paru en septembre 2009.
- Le 27 octobre, 19h : «  fondations de la langue française, 1 : Rabelais » François Bon travaille depuis de nombreuses années sur Rabelais. Il proposera de suivre la gestation et l’invention d’un des plus grands fondateurs de la langue française. Et, en abordant le Quart Livre, ce que les récits de Jacques Cartier ont impulsé pour son propre imaginaire.
- Le 28 octobre, 19h : «  fondations de la langue française, 2 : Baudelaire » C’est dans ses traductions-réinventions de l’américain Edgar Poe que Baudelaire trouve la source de ses Fleurs du mal, ébauchant ce qui va servir de modèle à toutes les représentations de la ville moderne. Exploration d’un monde où culmine la langue française, ouvrant aux audaces à venir de Rimbaud ou Proust, et de ce qui s’ensuit pour notre lecture du monde.
- Le 8 novembre, 14h : « Du fantastique » Quoi de mieux qu’un dimanche de début d’hiver pour appréhender le plus énigmatique et rare de la littérature, l’invention fantastique ? A partir de quelques extraits de Harms, Kafka, Michaux, on en viendra à quelques explorateurs singuliers d’aujourd’hui, et ce que Québec a induit pour l’écriture personnelle de François Bon.

fbon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 26 septembre 2009
merci aux 1394 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page