Philippe Rahmy | autoportrait en rhinocéros (2 vidéos)

à Soleure (CH), Philippe Rahmy revient sur l’écriture à Shangaï de son récit "Béton armé" (La Table ronde, sept 2013)


 

Pour qui suit depuis longtemps le travail de Philippe Rahmy, la teneur poétique de ses deux livres chez Cheyne (ou la façon dont Demeure le corps est aussi une expérience vidéo), recevoir Béton armé était une expérience dérangeante : un fil autobiographique lourd, révélant d’étranges personnages porteurs en eux-mêmes de toute l’histoire d’Allemagne.

Et l’inscription d’une ville qui aurait pu suffire à l’inscription du roman : Shangaï. Comme sur le bandeau du livre : Shangaï au corps à corps.

Pour qui, indépendamment de son écriture, suit depuis longtemps les roues de Philippe Rahmy, on a fini par intégrer ce rythme de haute bougeotte, entamé il y a quelques années avec la Floride, et qui l’a encore tout récemment mené à Tel Aviv. On sait aussi de quel prix il le paye mais de ça il est seul responsable.

Que Béton armé soit un livre fort, un récit qui vient dire ces noeuds obscurs de monde, il suffit de suivre la réception :

Et pourtant, oui, le journal aurait pu suffire. Est-ce qu’il ne le donnait pas à lire sur remue.net ? Large réception presse, mais suscitant des analyses plus serrées (lire par exemple Sébastien Rongier ou Jean-Marie Barnaud).

Ce qui ne pouvait revenir qu’à l’auteur lui-même, c’est ce qui s’est passé à Soleure, ce vendredi 31 mai 2014 : revenir sur les conditions même de cette résidence d’auteur à Shangaï, et comment la dynamique ou le choc induit par la ville a autorisé le surgissement mêlé du récit.

Ci-dessous une simple captation, avec les moyens du bord, des 18 premières minutes de cette rencontre animée par Ruth Gantert, avec lecture par Philippe Rahmy des premières pages du livre.

Et ci-dessus, peut-être avez-vous déjà écouté l’ouverture de ce fil autobiographique, où Philippe Rahmy évoque la maladie qui l’affecte depuis l’enfance via la médiation d’un rhinocéros.

Et qu’à part ça c’était bien de passer quelques heures ensemble, avec lui et Tanja.

FB

 

 

LES MOTS-CLÉS :

fbon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 1er juin 2014
merci aux 1696 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page