mystérieux trésor découvert à Saint-Pierre des Corps

curieux abri de locomotive aux confins de la caverne à merveilles de la Compagnie Off


Journée de travail avec des étudiants de Philadelphie au Pôle des arts urbains de Saint-Pierre des Corps. Activité dans tous les recoins : la Compagnie Off (« débordements poétiques urbains ») joue ce week-end à Bègles et Angers, on charge les camions, les acteurs répètent – par exemple les roues de couleurs, avec ses roues de 7 à 11 m de diamètre. Alors, encore plus qu’un autre jour, se révèlent les machines à magie.

L’appellation officielle, c’est théâtre de rue, plus je découvre le travail de Philippe Freslon, plus j’aurais la tentation de dire théâtre mécanique.

Non pas théâtre des mécaniques, mais théâtre qui se donne, par l’acteur, les lumières, la parade, depuis le noyau de ses inventions mécaniques.

Je ne photographie pas : ça leur appartient. Mais je comprends différemment ce qui dans la cour sert à concevoir et produire l’invention. Et c’est presque oeuvre d’art en tant que tel.

Et c’est là que je découvre de face cet étonnant bâtiment demi-cylindrique, que je ne connaissais que depuis le côté rue, avec ses allures de réservoir. Sur le vieux sol de la cour, encore des rails qui se croisent et bifurquent.

Sous le demi-cylindre, des murs qui m’étonnaient par leur hauteur : au début du dernier siècle (enfin, mon siècle), avant les bombardements de la guerre, je suppose qu’il ne devait pas être le seul. Mais même après ces mois à arpenter Saint-Pierre des Corps, je ne lui ai pas vu de frère.

Ici, on rentrait à l’abri les locomotives. La fosse dans le sol permettait d’y travailler par dessous. On pouvait tout démonter. La construction en béton doit permettre de dater avec précision la construction de ce petit joyau. On devrait s’occuper de le mettre en valeur, en faire une autre des merveilles de la Compagnie Off.

 

LES MOTS-CLÉS :

François Bon © Tiers Livre Éditeur, tous droits réservés
1ère mise en ligne et dernière modification le 1er juin 2015
merci aux 423 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page