Bruno Tackels | la loi de l’obscène

comment la scène écrit elle-même le théâtre : Bruno Tackels revient sur le choeur de Bertrand Cantat dans la trilogie « Des femmes » de Sophocle par Wajdi Mouawad


cliquer sur le logo YouTube pour visionnage haute def

Un compagnonnage qui remonte à bientôt 15 ans (stage écriture/théâtre en Arts du Spectacle à Rennes 2), et du côté de Bruno Tackels une entreprise au long cours, sur ce même thème obstinément – comment la scène écrit-elle – en enquêtant sur Mnouchkine, les Castellucci, François Tanguy, Pippo Del Bono, Rodrigo Garcia, Anatoli Vassiviev, ce qu’il nomme « les écritures de plateau ».

Ce texte qui paraît aux Solitaires intempestifs sous ce titre reprend globalement la démarche, la repose dans son champ théorique, mais Bruno Tackels ne s’y aventure que depuis des cas très précis de disruption, de hapax, de moments théâtraux qui soudain changent l’éclairage sur la pensée, ajoutant à sa diffraction.

C’est le caractère concret de cette enquête, dans une langue extrêmement précise, qui fait le plaisir de ce livre.

Manière de saluer le festival d’Avignon, où Bruno Tackels participera à plusieurs débats.

Pour qui veut suivre à distance le festival, bien sûr les pérégrinations photographiques quotidiennes de Brigitte Célérier, et la chronique d’Arnaud Maïsetti.

Après un parcours commencé auprès de Philippe Lacoue-Labarthe à Strasbourg, puis un long passage en tant que philosophe à l’école d’arts déco de Strasbourg, Bruno Tackels pilote actuellement une mission sur la recherche en arts au ministère de la culture.

Cette fois la lecture n’est pas avec lampe de poche, mais sur le campus de la Brown à Providence, c’est l’été !


acheter le livre

- Les écritures de plateau sur le site des Solitaires Intempestifs ;
- Tackels sur les Castellucci ;
- une recension des Écritures de plateau sur Mediapart ;
- les auteurs sont morts, vive les auteurs, déjà en 2001...
- par Arnaud Maïsetti : Bertrand Cantat, l’art de l’abîme ;
- série lectures à la lampe de poche sur YouTube ;
- photo haut de page © Sud-Ouest, 2011 (reprise d’Arnaud Maïsetti).

François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 10 juillet 2015
merci aux 1423 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page