dimanche 3 blogs, 32 | l’écrivain est une fiction

une sélection de blogs bien vivants d’après les lectures de la semaine


Questions en tous genres :

- la difficulté à tenir à jour une page liens statique, quand on suit un nuage de blogs avec chacun leur rythme... D’où l’importance pour moi de cette chronique (la 32ème...), lectures singulières ou notables au cours de la semaine, et leur accumulation, comme autre forme de page liens ?

- l’indivision de plus en plus serrée du lire et de l’écrire : je blogue, donc je lis les blogs – une chronique de mes lectures blogs est une respiration nécessaire du site, c’est aussi ce qui vient nourrir et faire bifurquer ou ouvrir mes propres billets...

- en ce moment, j’explore plus côté vidéo journal [1], c’est un vocabulaire en soi, narratif et plastique, avec ses propres lois aussi bien pour la collecte (le shooting) que la diffusion (donc YouTube), merci à celles et ceux qui m’y suivent déjà, et merci de vos abonnements. J’aimerais bien y adjoindre une rubrique de dialogue, si possible un peu fou, recevoir assez de questions (à cette adresse par exemple : questions@fbon.fr) pour rendre cette chronique possible, et que ça concerne aussi bien livre et écriture que numérique ou choses plus perso et la vie en général, merci aux volontaires qui amorceront la pompe !

 

BLOGUER DEPUIS SHANGAÏ

Qui est allé en Chine sait la lenteur provoquée du web, là-bas, pour tous les sites occidentaux, rendant l’échange précaire ou difficile, ou carrément impossible via l"inaccessibilité de Facebook. Or comment penser le présent sans penser la Chine, et échanger directement avec celles et ceux de là-bas ? Encore plus sensible à ces questions, travaillant en permanence avec étudiants en art qu’on accueille, et mon propre voyage à Shenzhen. En avril dernier, au colloque Flaubert de Rouen, nous avons été quelques-uns à rencontrer Yuxia Peng, une jeune universitaire du département français de l’université de Shangai, aux connaissances incroyables. Yuxia tient un blog en français sur son quotidien d’enseignante et de mère de famille, c’est impressionnant et sensible. La suivre l’incitera à vaincre ces obstacles de mise en ligne et consultation, le site s’appelle Les miettes des idées.

L’EMPLOYÉE AUX ÉCRITURES

Commençons par les reproches : Martine Sonnet, en tant qu’historienne, est sur des recherches (histoire des femmes, voir son livre sur les femmes au XVIIIe siècle), ou les archives d’un libraire parisien dans la période pré-révolutionnaire, qui pourraient donner à son blog, l’employée aux écritures, une dimension et une fréquence qu’elle lui refuse. Peut-être aussi qu’en déménageant l’an passé de la couronne parisienne à Paris intra-muros, le territoire et le vocabulaire de la narration texte/image avait besoin de temps pour se rétablir dans sa fonction d’observation critique. En tout cas, l’employée aux écritures a repris (qu’on se souvienne du passionnant Montparnasse monde, devenu livre) son acidité et sa régularité, à vous de suivre... Elle est aussi sur Twitter : @msonnet. Et photo haut de page..

ON N’A JAMAIS LU LA PAGE 43

Il s’appelle Julien Simon et vit à Berlin depuis quelques années, ça n’a rien à voir avec le blog mais deux petits jumeaux/jumelles vont lui naître en septembre. Il a fondé une maison d’édition basée sur pulp et fantasy, walrus-books, et écrit depuis l’anagramme de son nom : Neil Jomunsi (sur Twitter @NeilJomunsi et le suivre aussi sur Facebook, compte aux deux noms). Son blog Page 42, « littérature à tentacules », est une mine de réflexion – loin de mes propres conceptions, c’est ça qui fait du bien aussi – sur formes de narration, pratiques du récit, mais aussi la démarche de professionnalisation de l’auteur dans le contexte d’effritement et repli (ou misère esthétique et intellectuelle, quel spectacle leur rentrée littéraire....) de l’édition traditionnelle. Il est un des premiers ainsi à expérimenter la plateforme de financement participatif par abonnement Tipeee.

ET CODA : NICOLAS NOVA

Quand j’ai lancé ma première lettre d’info par mail, en 2000, dans l’inusable et insubmersible remue.net, c’était le vecteur essentiel de la circulation d’information. Les flux rss puis la montée en puissance des réseaux ont rendu presque vintage l’usage de la lettre d’info mail. Et pourtant... Elle contraint au rédactionnel, elle est une voix personnelle, et nous sommes d’autant plus attachés à celles qui se maintiennent – ou, comme celle de Nicolas Nova, s’y installent depuis peu. Nicolas Nova enseigne le design à la HEAD (école d’arts Genève), voir son blog Pasta & vinegar. Il a publié l’an dernier Futurs ? La panne des imaginaires technologiques. Maintenant, lisez ceci : Cela faisait longtemps que je cherchais à remettre la main sur cette nouvelle de Ted Chiang. Elle décrit un programme curieux nommé Remen, un outil qui va analyse le lifelog personnel (l’accumulation de photos prises par la personne) et projette des souvenirs au moment où ceux-ci viennent à l’esprit. En gros la combinaison d’un appareil photo automatique genre Memoto, un moteur de recherche, et des lunettes de réalité augmentée. La nouvelle décrit les implications pratiques et ordinaires d’une telle technologie, et notamment la difficulté d’oublier ou de pardonner. C’était un des paragraphes de sa lettre d’info hebdo, reçue ce matin. On en trouvera l’archive ici : livraison vingt-trois (parce que c’est la 23ème), et on s’y abonne ici (et photo ci-dessus).

[1Désormais stabilisée, l’interface de la chaîne vidéo Tiers Livre s’établit autour de 3 rubriques principales : la partie journal elle-même 2MINUTESADAY, une rubrique PRIÈRES&CHANTS plus création et les LECTURES – bientôt reprise aussi du projet ronds-points. Ces vidéos ne sont plus incluses systématiquement dans le site, c’est à suivre directement sur YouTube.


François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 16 août 2015
merci aux 723 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page