Pierre Bergounioux | profuse splendeur où je venais d’entrer

à propos de « Signes extérieurs » de Bergounioux, chez Fata Morgana




se procurer les livres chez Amazon

 

 

 

à propos de Pierre Bergounioux, « Signes extérieurs »


Etrange de recevoir le même jour, ou presque, un mince livre de 40 pages de Bergounioux chez Fata Morgana (avec quelques sompteux lavis de Philippe Cognée), et le 4ème opus de ses Carnets de notes chez Verdier, qui se termine par le décès de la mère de Pierre, le jour même des attentats de novembre – contrepoint maintenu comme en amont de toute littérature à L’orphelin sur la mort du père (à paraître le 11 février).

Et la surprise, entrant dans Signes extérieurs, mais cette suite de brefs textes chez Fata Morgana est chez Pierre comme une ligne de crête, voir La fin du monde en avançant ou Trente mots – qu’il parle de deux occurrences où la musique pour lui a été une sorte de révélation. Il dit même liesse.

Et ce magnifique passage où, sur la bande d’arrêt d’une autoroute vide, la même musique lui revient par l’autoradio et provoque sa totale et exacte réminiscence.


- autres ressources : Vie & oeuvre de Pierre Bergounioux en 1h10 ;
- Bergounioux sur Tiers Livre ;
- photo haut de page : autoroute A 71, été 2014.

François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 6 février 2016
merci aux 1183 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page