d’un monde qui s’effondre

y aurait une limite ?


Je découvre seulement ce samedi soir à 19h la pertinence de cette réaction de Lignes de Fuite, lu ce matin 7h sans comprendre. Pour ceux qui, comme moi, ont besoin d’un itinéraire signalé, voir donc ici, à rapprocher de l’art de l’information dans le même magazine i c i ? Beurk. Et complément ce dimanche : il s’agit, en plus, d’une image retouchée.


responsable publication François Bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 5 janvier 2008
merci aux 880 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page