qu’est-ce que le général Instin ?

le projet de Patrick Chatelier déborde la notion d’auteur


À l’origine, un effacement : dans le cimetière Montparnasse, un caveau, un vitrail au fond, une photo qui s’efface irréductiblement avec le temps. C’est le général Hinstin, avec H.

Patrick Chatelier s’en est emparé : l’effacement rend possible l’invention d’histoire. Le H est parti, on se rapproche d’instinct.

Et puis d’autres sont venus, avec des bribes, avec d’autres personnages : parfois réels, puisque Hinstin a été retrouvé parmi les professeurs du lycée de Pau cités par Isidore Ducasse.

Au bout de trois ans, une nouvelle dimension : l’auteur initial, Patrick Châtelier, a laissé la place au collectif : Instin s’écrit seul, le projet se développe en convoquant lui-même ses auteurs. Livre en constitution ? Ce serait déjà tâche impossible, puisque les éléments se recomposent, se mêlent et se prolongent indépendamment de l’initial général.

Alors l’impression, après lecture collective en octobre, prolongements et bifurcations, le Net à la fois présent, mais pas vecteur exclusif, d’être en présence d’un concept neuf, et de l’auteur, et de l’oeuvre : une écriture collective qui ne s’écrit pas ensemble, devient progressivement son propre auteur, qui n’existerait pas sans le modèle réseau d’Internet, mais qui se dote peu à peu de ses propres traces et histoires, se dépose ou sédimente sous forme de films, dessins, photographies, biographies, événements, conférences. Sur remue.net, c’est le dossier « auteurs » qu’on trouve le poste de pilotage, Instin y est donc devenu réellement un nom d’écrivain, disposant de sa propre oeuvre.

Maintenant, au cimetière Montparnasse, quand on vient voir la tombe du général Hinstin, c’est le projet de Patrick Chatelier dont on vient vérifier l’origine.

Pour suivre le général Instin : dossier principal (et contributif) sur remue.net. Prolongement blog et ateliers après résidence et lectures de Patrick Châtelier à Arcueil Instin, les réels. L’origine du projet : Qu’est-ce que le général Instin par Patrick Chatelier, ainsi que le général Historique, sans oublier Les générales (multiples métamorphoses, avec films, performances orales, etc.).

Et, dernier surgissement en date, ce jeudi 14 mai, à Paris, l’incroyable performance de Patrick Chatelier. Accompagné de 4 descendants du réel général, et de Xavier de la Porte (France Culture, studio 168 (au fait, ce soir ils reçoivent Frank Smith)– qui n’a pas voulu avouer s’il avait été mis au courant ou pas de la performance surprise) un extrait de 7 minutes – comment ne parler que du général Instin, sans rien révéler du projet ?

Et c’est une fiction de plus.


responsable publication françois bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 18 mai 2009
merci aux 1983 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page