Marc Pautrel | Une vitre dépolie

dans le cadre des vases communicants, tiers livre accueille Marc Pautrel


Marc Pautrel | Une vitre dépolie

 

La myopie désormais s’opère, paraît-il. Trop tard pour ceux de mon âge. Vécue comme handicap lourd dans l’enfance (mais pas le lieu de raconter ici), laissant séquelles étranges dans la vie adulte (incapacité à reconnaître les visages, faute d’avoir disposé des apprentissages à leur heure naturelle – prosopagnosie), mais paradoxalement rapprochant des livres, nous isolant dans ce qu’ils décrivent. L’ami Jean Rouaud s’y était collé il y a quelques années avec ce titre magnifique, Le monde à peu près.

Alors, que j’invite Marc Pautrel et qu’il me réponde par le texte ci-dessus, évidemment c’est logique. Et donc interroger à mon tour ce moment étrange du monde repris flou. Un autre ami m’a toujours dit que si mes photos étaient aussi floues, c’est qu’à l’intérieur, probablement, je percevais ainsi, dans mon flou non corrigé originel. Alors retour dans cette ville maintenant devenue mienne, au moins pour l’année en cours...

J’ai d’abord rencontré Marc Pautrel par cette expérience blog arborant comme nom et seul pseudonyme d’auteur La littérature. Aucun de notre communauté blogueuse pour imaginer derrière l’entreprise un jeune RMIste de Bordeaux, écrivant en mansarde. Marc publiant un deuxième livre, il fallait le coming out. Cela nous vaut ce blog éponyme de son premier livre, Ce métier de dormir, et, depuis 2 ans – on recommande fortement l’abonnement – ce carnet de notes sur l’écriture au quotidien.

On trouvera chez lui, ce matin, Ouverture faite dans un lieu fermé pour y entrer et en sortir (le titre est de Littré Émile).

Vases communicants : malgré cette date peu favorable, le 1er vendredi du mois étant le 1er jour de l’an, on continue les échanges – voir groupe face book.

Et petit voyage dans les vases communicants de ce 1er janvier (merci @brigetoun pour le repérage) :
 Michèle Dujardin et Cécile Portier
 Daniel Bourrion et Arnaud Maisetti
 Anthony Poiraudeau et Brigitte Célérier
 Christine Jeanney et Juliette Zara
 Zoe Ludicer et Mot(s)aïques
 Dominique Boudou et Anna de Sandre
 Luc Lamy et Frédérique Martin
 Hélène Clemente et Isabelle Rosenbaum
 Pierre Ménard et Jean Prod’hom
 Pierre Chantelois et Hervé Jeanney

et d’autres probablement ! - sans doute la plus belle et riche édition depuis juin dernier le lancement... (le risque pris d’écrire directement en fonction du lieu de publication ?)


responsable publication françois bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 1er janvier 2010
merci aux 2468 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page