25 | Bakhtapur, avec baguettes

tags : Nepal, Bakhtapur, 1979

un lieu au hasard

Ce texte est un fragment d’un travail en cours, amorcé le 20 décembre 2020 et devenu assez massif, mais non destiné à publication hors site (pour l’instant).

Le principe est d’aller par une phrase par lieu précis de remémoration, et d’établir la dominante sur la description même, si lacunaire qu’elle soit, du lieu — donc public, puisque bar, bistrot, resto — de la remémoration.

La rédaction ni la publication ne sont chronologiques, restent principalement textuelles, et la proposition de lecture s’appuie principalement sur la navigation par mots-clés depuis la page des index lieux, noms, dates.

Point régulier sur l’avancée de ce chantier dans le journal #Patreon.

 

25 | Bakhtapur, avec baguettes


Partir loin, s’enfuir au plus loin : avril, 1979 ton voyage à Kathmandu, quatre jours dont l’équipée d’une journée à Bakhtapur, cette gargotte où tu entres et tu es le seul client, tu t’es assis au fond la lumière est belle, l’air favorable, l’air est toujours favorable au Népal, près de l’entrée ils sont trois dont aucun pour parler l’anglais et ils te regardent, te regarderont toute la demi-heure que tu seras là mais rien d’inamical ni même de curieux, tu as désigné au-dessus d’eux l’image de ce que tu voulais, du riz et des légumes c’est tout simple, probablement un Coca, il y a une musique de fond comme durant les quatre mois en Inde il y a cette saturation de musiques et tu gardes l’idée que manger ça avec des baguettes c’est là qu’ils t’attendent mais ça va, deux mois d’entraînement tu fais l’indifférent et tu manges tranquillement, en plus c’est bon et c’est une des journées les plus aériennes de ce dont tu te souviens pour cette période-là, épingle-la bien parce qu’on peut y greffer plusieurs autres en aval en amont, là présentement on ne sait pas où il finira ce livre sinon qu’il a pris élan, qu’il ronge en toi alors c’est uniquement toi vis-à-vis de toi les limites mais là il n’y a pas d’ombre ni de doute, et même si le souvenir est précis (début avril 1979) rien de louche qui s’y mêle, tu as ce gros cahier vert et peut-être un livre de poèmes, c’est surtout du gros cahier vert dont tu te souviens, et probablement tu l’avais posé près de l’assiette avec le riz et les légumes que tu manges de tes baguettes, tu y notais des rêves, des descriptions, des improvisations et puis brûlé à Marseille (épingle, bientôt) cet hiver 1983-1984 tu n’aurais pas dû — mais bien sûr, si à ce moment-là ça t’avait été nécessaire c’est qu’il fallait —, en vidant l’appartement de ma mère après son entrée Ehpad, tout lien de réminiscence déjà rompu (tu travailles sur tes souvenirs, ou sur le mécanisme même de ces souvenirs ?), une chemise en carton toute gonflée avec ton prénom souligné — idem pour les deux frères, peut-être moins gonflée — et dedans plusieurs enveloppes kraft dont une (tu avais entrouvert puis refermé) lestée d’une bonne douzaine voire plus de tes lettres hebdomadaires du séjour Bombay, pas rouvertes, et parce que c’est le cahier vert qui te manque, pas ce que pouvais raconter de bien plus avouable, la tentation que là, un jour que tu rouvriras la valise de carton noire, c’est de les envoyer rejoindre l’énigme qu’est pour toi désormais l’épais cahier vert intégralement rempli ces quatre mois, avec la séquence Kathmandu donc et les autres épingles ici à suivre mais pour l’heure n’assigner à cette phrase que ce moment où, à Bakhtapur, tu termines le riz légumes avec tes baguettes, et tandis que les trois gars au bout de la salle te regardent, finir ton Coca en continuant sur le cahier vert tes notes et improvisations, l’école de toi qui s’était ouverte, et le mystère qu’elle ne passait pas tant par les livres que par directement écrire, c’est écrire donc qui tout bientôt allait provoquer l’immersion lire mais tu passes au suivant, tu dois, l’obligation ici de passer au suivant avant tout possible arrêt, enfoncement, dépli, aveu.

 

NAVIGUER PAR MOTS-CLÉS

responsable publication françois bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 10 janvier 2022
merci aux 24 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page