60 | partir dormir à Montréal et revenir

tags : Québec, Montréal, 2008, Bertrand Gervais

un lieu au hasard

Ce texte est un fragment d’un travail en cours, amorcé le 20 décembre 2020 et non destiné à publication hors site (pour l’instant).

Le principe est d’aller par une phrase par lieu précis de remémoration, et d’établir la dominante sur la description même, si lacunaire qu’elle soit, du lieu — donc public, puisque bar, bistrot, resto — de la remémoration.

La rédaction ni la publication ne sont chronologiques, restent principalement textuelles, et la proposition de lecture s’appuie principalement sur la navigation par mots-clés depuis la page des index lieux, noms, dates.

Point régulier sur l’avancée de ce chantier dans le journal #Patreon.

 

60 | partir dormir à Montréal et revenir


Comme de ces trois jours à Montréal (tu n’aurais pas su retrouver le jour, et avec peine l’année mais si : c’était pile entre cette tournée de Moncton à Ottawa, plus fin à Montréal et Québec pour préparer votre venue en août pour toute une année, c’était même ça le prétexte ou la justification d’un aller-retour aussi bref), le souvenir le plus distinct c’est l’arrivée à l’aéroport et d’avoir fait jusqu’au centre-ville cette suite d’images des échangeurs et autoroutes aériennes, j’ai ressayé depuis mais sans retrouver l’étonnement de ce jour-là, puis avec le décalage horaire une marche dont je m’étonne même, connaissant la ville bien mieux désormais, je peux reconstituer : comment j’ai pu faire à pied cette soirée-là autant de kilomètres, mais pas possible de retrouver où j’ai pu casse-croûter le soir, le lendemain c’était la fac toute la journée (à l’écrire, la vague image du midi portant plateau-repas dans le resto U de ce gros bâtiment circulaire de l’UqaM) et fin le surlendemain : là je revois, dans cette splendeur continentale de juin là-bas, une sorte de jardin intérieur dans ces bistrots étudiants de la rue Saint-Denis, la bonne et puissante trogne de Bertrand G. et puis quasiment c’est tout (non, j’exagère mais oui, deux nuits et retour).

 

NAVIGUER PAR MOTS-CLÉS

responsable publication françois bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 13 janvier 2022
merci aux 33 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page