pendant qu’on téléphone

Bouygues, SFR et Orange pensent bien à nous


Les trois opérateurs français de téléphonie mobile, condamnés en novembre 2005, en première instance, à payer 534 millions d’euros d’amende pour entente illicite, voient le parquet demander à la cour d’appel, mardi 12 septembre, de confirmer la décision du Conseil de la concurrence.
Les trois opérateurs avaient été condamnés pour deux types de pratiques : premièrement, pour s’être échangé entre 1997 et 2003 des informations confidentielles et stratégiques portant sur le nombre de nouveaux abonnements et de résiliations ; puis pour s’être entendus entre 2000 et 2002 pour geler leurs parts de marché.
"Sur 4 320 courriers électroniques échangés tous les mois entre opérateurs, les enquêteurs n’en ont retrouvé que huit", souligne Les Echos." Si cet échange était licite, le ménage n’aurait pas été fait", déduit l’association de défense des consommateurs UFC-Que choisir [...]
Source : Le Monde, 23/09/06.


responsable publication François Bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 23 septembre 2006
merci aux 219 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page