Internet comme banalisation de la création ?

une réflexion de Laurent Duvillier, délégué général de la Scam


A lire dans la dernière lettre de la Scam, l’analyse de Laurent Duvillier intitulée L’intérêt général, un point de rupture par rapport aux discours habituels sur le droit d’auteur, face aux paradoxes Internet.


responsable publication François Bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
diffusion sous licence Creative Commons CC-BY-SA
1ère mise en ligne et dernière modification le 21 janvier 2007
merci aux 370 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page