on importerait avec profit

pour ici la violence ordinaire


Le site Internet Rio Body Count recense, depuis le 1er février, les victimes de la violence à Rio. Une "liste complète" permet de découvrir les noms, les lieux et les circonstances des faits, rapportés d’après la presse locale. Deux jeunes de Rio ont eu l’idée de ce recensement macabre, dans le but d’alerter et de choquer l’opinion publique. "La violence est devenue banale, personne n’a la dimension de la tragédie quotidienne que nous vivons", explique Vinicius Costa, un informaticien de 25 ans qui réside en banlieue nord.
Sce : Le Monde, 17/02/07.


responsable publication François Bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 18 février 2007
merci aux 236 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page