changer de prénom mode d’emploi

si le vôtre ne convient pas


Ce matin-là, ils sont une bonne vingtaine à attendre de se faire opérer d’une partie d’eux-mêmes. Ablation du prénom, sont-ils venus demander. Cela n’a l’air de rien, dit ainsi, mais c’est parfois tout un pan de leur vie qu’ils voudraient qu’on leur enlève ou qu’on leur recolle, c’est selon. Une fois par mois, au quatrième étage du Palais de justice de Paris, service des affaires familiales, ces patients d’un genre particulier sont convoqués devant le juge pour soutenir leur demande de modification d’état civil.
Sce : Le Monde.


responsable publication François Bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 15 avril 2007
merci aux 726 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page