des tournesols pour Hadopi

premiers tests effectués grandeur nature dans les villes, sous un mode artistique


Ça y est, les pylônes avaient été installés. Ce n’était pas simple. Il fallait d’abord éviter les circulations intempestives de machines portables, et les transports de machines lourdes d’un quartier ou d’une cité à l’autre. Ces barrières de métal peintes par juste économie à l’antirouille rouge y pourvoyaient : c’était parfait, ne passaient que les véhicules et les bagages vérifiés.

On avait eu plus de mal pour les machines fonctionnant directement dans les appartements, les entreprises. Les flux transitant par les bornes et les standards n’étaient pas détectables avec assez de précision. On devait opérer par recoupement territorial. Toutefois, dessinés par un de nos artistes de référence, ces pylônes ne gâchaient en rien le paysage des villes. L’artiste les avait appelés des tournesols, on replantait en somme la ville de fleurs.

Si la circulation des véhicules avait perduré, ils n’auraient pas été efficaces. Mais est-ce que tout le monde n’en avait pas assez, de la circulation automobile ?

On l’avait dit, et on avait inscrit le mot dans le projet de loi : il fallait « mailler ». Un tournesol ne servait à rien. Trois ou cinq tournesols en réseaux permettaient immédiatement la localisation des flux, et donc les utilisateurs parasites, les faux joueurs, les provocateurs (même si ceux qui appelaient à l’insurrection, la désobéissance, le piratage, on les avait éliminés assez vite).

Qui disait que les tournesols, envahissant les aires libres de la ville, la déparaient ? On avait tant de pylônes pour tout. Les poteaux d’alimentation électrique, au début de l’autre siècle, on ne s’y était pas habitués ? Les réverbères d’éclairage public, pour surveiller la nuit, on ne s’y était pas habitués ? Et les parcmètres, et les couloirs de circulation des autobus ?

On s’accommoderait parfaitement des tournesols.

 


responsable publication François Bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
diffusion sous licence Creative Commons CC-BY-SA
1ère mise en ligne et dernière modification le 23 mai 2009
merci aux 1615 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page