Vincent Josse, esprit (encore) critique

départ dans la dignité de France Inter, on n’en pense pas moins...


Dans ce pays secoué par sa vassalisation au grand capital et à l’inculture, penser est toujours la première urgence. Les livres nous y aident, Internet y prend une place de plus en plus active et radicale, avec surgissement de nouveaux acteurs. La sphère de la médiation voit son statut qui change, mais France Culture et France Inter prennent ce virage, en devenant aussi acteurs web à part entière.

Lieux trop stratégiques pour un pouvoir politique qui s’enfonce, de plus en plus soumis à sa propre misère ? Les valets ont une réponse tout prête : ils font le ménage.

Vincent Josse et son équipe, sur France Inter, étaient un des lieux les plus vivants de cette médiation – n’hésitant jamais à se risquer au plus pointu, même sur une chaîne de grande audience.

La réponse de Vincent à son éviction est d’une immense dignité. Et belle cette association au regard d’enfant choisi pour en-tête de son billet de blog... Juste un extrait :

La vie de la radio est mouvementée, soumise à la valse des patrons, donc au changement de programmes. Tous impriment leur marque, ils sont nommés pour cela. Nous ne partageons pas forcément leurs choix. Je n’ai pas souhaité perdre ce rendez-vous, d’où cette envie de vous écrire, calmement, le plaisir d’avoir animé ce rendez-vous entouré d’une équipe qui prenait du plaisir à concevoir cette quotidienne [...]

Se souvenir de ce réveil pas si désagréable, le matin à 6 heures, à l’idée d’aller conseiller aux auditeurs (souvent à l’écoute dans leur voiture) un livre, un spectacle, un film ou de leur faire entendre un artiste rare ou célèbre.

Eviter la nostalgie, rester digne, regarder devant. La vie dans cette radio de service public est longue encore, même si 20 ans déja ont passé pour moi.

© Vincent Josse, blog Esprit critique.

Quand on poussait la porte de leur petit bureau, avenue du Général-Mangin, juste pour saluer, on était toujours sûr d’être bien accueilli dans la petite usine à fouiller la création.

A bientôt sur les nouvelles routes, Vincent, salut et fraternité.

 


François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 20 juin 2010
merci aux 3894 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page


Messages