« L’amour risque des choses extraordinaires »

"Un voyage humain" de Marc Pautrel, chez Gallimard/L’Infini – et vente à prime (illégale) chez Bibliosurf


« L’amour risque des choses extraordinaires », c’est un vers de Molière, j’ai été surpris de le retrouver sur le bandeau du livre de Marc Pautrel, « Un voyage humain ».

Comme dans son Homme pacifique il y a 2 ans, Gallimard aussi, la phrase tendue et toute dégraissée de Marc, le dialogue intégré dans la marche narrative elle-même : Je dis, deux points mais pas de tirets ni guillemets, la parole alors directement en prise avec ce fonctionnement XVIIIe tout entier braqué sur les êtres, pas grand-chose à voir, c’est dans l’intérieur que ça fait mal. « La vie continue comme avant. », genre de phrase qui donne le ton.

Au centre du travail, dans ce champ opératoire délimité par la vie quotidienne (quelquefois il suffit d’interroger le choix d’un prénom pour enfant à venir pour tout débusquer) – fiction avec le monde comme vu en transparence sous une vitre, et nous marcherait là au-dessus, immeubles, villes et politique compris, la notion d’avenir, mais très ténue, et passant par l’inquiétude.

Dans cet équilibre que nous cherchons tous, entre site et livre, curseurs temps différents de la publication en ligne (qui vit) et la publication librairie (qui souffre), bien légitime à Marc d’avoir tenté cet objet aiguisé, 70 pages de texte (concentré sur son avancée, via 17 séquences emboîtées), l’étui que représente le livre avec ses cahiers fixes (pages blanches avant, pages blanches après), du coup son site Le métier de dormir (titre de son premier livre, celui-ci est le quatrième), a pris ces derniers mois un profil plus restreint, mais en prise avec la vie littéraire à Bordeaux, où il habite.

Mais on est quand même un certain nombre à connaître l’adresse de son Carnet, quatrième année de sa tenue quotidienne, notes brèves plus image, atelier avec lucarne. Lire aussi sur Tiers Livre Une vitre dépolie, vase communicant entre nos deux sites.

Marc Pautrel a été un des premiers à nous rejoindre dans l’expérience publie.net avec La vie des écrivains classiques, et en septembre dernier une suite de récits entre ville et fantastique, Le moteur à os.

Pour fêter Un voyage humain, nous nous associons à bibliosurf.com. On trouvera sur le site de Bernard Strainchamps un entretien avec Marc Pautrel, et bien sûr la possibilité de commander Un voyage humain. Mais bibliosurf joindra une édition spéciale du Moteur à os (on en a profité pour le réviser et aiguiser la couverture), version PDF ou ePub, à toute commande du livre, bonus track où on a tous l’impression, l’auteur, la coopérative numérique, le libraire, d’être dans notre rôle.

C’est interdit par la loi Lang parce que ça relève de la vente à prime, mais quand on bossait autrefois dans le nucléaire ça s’appelait prime de risque et il y aurait mauvais goût à nous reprocher de nous organiser un peu devant la pression des grosses machines.

Ainsi, il semble que Gallimard n’ait pas daigné proposer à Marc d’édition numérique du livre, mais ça, ça ne nous regarde pas : dommage, parce qu’avec ePagine.fr, qui les distribue, on dispose des outils – on aurait pu joindre Le moteur à os à toute commande de la version numérique via l’ensemble de leurs libraires. En attendant, direction Bibliosurf, qui présente panorama global de cette rentrée littéraire de janvier (moi ça va, je suis plutôt de sortie)...


François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne 19 janvier 2011 et dernière modification le 25 janvier 2011
merci aux 1155 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page


Messages