Saclay | la ville, la campagne, les lignes

on avait eu une nouvelle idée géniale pour mettre la ville à la campagne


retour index général du web-roman.

 

Les contraintes urbanistiques sur le plateau de Saclay sont très strictes : l’espace rural doit être préservé. En même temps, ce n’est plus possible de garder comme ça des champs de maïs en plein étalement urbain de l’hyperville, alors que les étroites vallées avec routes et RER sont saturées, et qu’il n’y a plus aucune raison de laisser les réacteurs nucléaires et autres zones d’armement dans des bulles à l’écart, maintenant que les choses sérieuses se font ailleurs.

Mais avez-vous regardé un plan ? Bien sûr, on les voit, toutes les zones, les parcelles, les limites, les frontières. On avait donc eu cette idée, et sitôt dit c’est parti. Il y a deux champs inconstructibles ? Rien n’empêche de mettre les maisons pile sur la ligne qui les délimite, les tracteurs n’y vont pas. Il y a un champ une route et une forêt ? On trouvera bien 6 mètres pour l’alignement des maisons entre bois et route, avant le champ.

Voilà pourquoi ici sur le plateau de Saclay on avait inventé les villes en ligne. D’ailleurs c’était un thème parfaitement de notre temps, ça : vous l’avez mis en ligne ? — Mis en ligne quoi ? — Ben ça, quoi, le quartier...


responsable publication françois bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 23 août 2012
merci aux 677 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page