Formes d’une guerre | « tu n’écriras pas »

quand le spectacle s’invente par le web et vient ensuite s’y dissoudre



Peur, suivi de Formes d’une guerre, 180p, 14€06, dispo tous pays prix fixe, livraison Amazon 48/72h (si hors France passer par Amazon votre pays pour délais).

 

 

Peur a été conçu et rédigé à l’été 2007 comme un texte que je puisse utiliser moi-même sur scène, dans les performances présentées en binôme avec Dominique Pifarély, violon et traitements électroniques. Il a aussi été présenté sous forme collective avec Dominique Pifarély, violon et violon électrique, François Corneloup, saxophone baryton, Érif Groleau, percussions et Thierry Balasse, traitements électroniques.

Les textes rassemblés sous le titre Formes d’une guerre ont été écrits lors de l’hiver et du printemps 2009-2010, et principalement lors de mes retours nocturnes Montréal-Québec par la ligne de bus Orléans Express. Conçus comme réflexion sur le fantastique urbain, eux aussi ont été écrits dans l’idée d’être dits par moi-même sur scène. Ils ont fait l’objet d’un spectacle conçu par Dominique Pifarély, violon et traitements électroniques, Michele Rabbia, percussions et Philippe de Jonckheere, images et projections.

Remerciements à tous les lieux et festivals qui nous ont accueillis pour ces performances.

Autres liens Formes d’une guerre :

- Sommaire des différents textes et vidéos en ligne dans la rubrique Tiers Livre / Formes d’une guerre

- Explorer surtout les tentaculaires recréations web par Philippe De Jonckheere des différentes formes successives du spectacle : création Montbéliard, reprise Planétarium Poitiers, puis théâtre Kantor à Lyon, l’histoire des objets-web inventés par Phil devenant une histoire parallèle à celle du spectacle lui-même. A compléter par nombreuses traces de son blog, dont celle-ci.

- Ajout du 2 août 2012 : sur les genoux du petit projectionniste, une interface immersive pour naviguer dans le spectacle – encore une prouesse dejonckherienne...

- Bien sûr des traces aussi sur le site de Dominique Pifarély. Dont cette page avec dossier téléchargeable et fiche technique, plus liens vers nos différentes notes de création. Contact production et reprises : Virginie Crouail, courrier.

- Photographie ci-dessus : la vidéo live comme partie intégrante du vocabulaire commun – Madeleine Dejonc, photographe du spectacle, Louvain, le 31 mars 2012.

LES MOTS-CLÉS :

François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne 2 octobre 2012 et dernière modification le 5 juillet 2016
merci aux 446 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page