[hors série] un dromadaire d’argent niellé aux yeux incrustés de rubis

M’accompagne depuis quelques semaines, pour cette série, l’album grand format (28x33) coordonné par Édouard Boulon-Cluzel aux éditions Michel Lafon, avec une très riche iconographie dont certaines archives familiales inédites, et la possibilité enfin de disposer sur son bureau de documents, photographies et portraits dont je ne connaissais que des versions étriquées. Un fil chronologique et un fil thématique, les deux tout aussi riches.
Ci-dessus, parmi les documents proposés par ce livre, une (...)


M’accompagne depuis quelques semaines, pour cette série, l’album grand format (28x33) coordonné par Édouard Boulon-Cluzel aux éditions Michel Lafon, avec une très riche iconographie dont certaines archives familiales inédites, et la possibilité enfin de disposer sur son bureau de documents, photographies et portraits dont je ne connaissais que des versions étriquées. Un fil chronologique et un fil thématique, les deux tout aussi riches.

Ci-dessus, parmi les documents proposés par ce livre, une caricature « de mémoire » par l’affichiste Leonetto Cappiello en 1938. Puis ci-dessous quelques lignes d’hommage de Jacques-Émile Blanche, qui peignit son fameux portrait en 1891, et donne un étrange décalage à la figure qu’on croit si connue (hommage datant de 1923, à la mort de Proust).


Plus de renseignements sur ce livre

 

Jacques-Émile Blanche | hommage à Marcel Proust


Marcel, avec ses cravates de soie vert d’eau nouées au hasard, ses pantalons tire-bouchonnants, sa redingote flottante, tenant en mains une canne de jonc, des gants gris de perle à baguettes noires, froissés, plissés, salis, un chapeau haut de forme incroyablement hérissé ; à sa boutonnière se fanait quelque orchidée, un cadeau sans doute de Lord Lytton, l’ambassadeur d’Angleterre. Il s’accroupissait aux pieds d’une belle dame, levait vers elle son charmant visage rasé de la veille, aussi galant et cérémonieux avec une Odette Swann qu’avec une Oriane de Guermantes, ou qu’avec une tenancière d’un buen retiro des Champs-Élysées.

LES MOTS-CLÉS :

François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 9 décembre 2012
merci aux 403 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page