dimanche 3 blogs, 33 | villes, corps, cartes & voix

de Saint-Etienne à Rouen, et dans l’air nu


On réarme le site pour sa 19ème saison (lancement 1997), et la 10ème avec blog (début 2005). Mise en avant du journal vidéo, absolument besoin de votre soutien alors solidification de l’espace abonnés. Un espace ateliers d’écriture plus clair, et qui accueillera aussi chronique école d’art. Mais bien sûr on sait que le web ça avance à l’horizontale et par nos propres interactions, et donc ici le 33ème dimanche 3 blogs...

FB

Photos ci-dessus : châteaux d’eau, Oakland, août 2015.

 

1 – REFORESTISATION DE SAINT-ÉTIENNE

Eh bien oui, quand les villes s’ouvrent, que les usines ferment, c’est le moment de refaire place à la nature, non ? La preuve dans les dérives de rue d’Hervé Lloire à Saint-Etienne. On le trouve aussi sur Facebook et sur Twitter : @herv42. Il s’y invente d’étranges narrations avec histoires de tortue, et il participe aussi aux activités du Bureau Ephémère d’Activation Urbaine (BEAU) avec Carton Plein, un collectif parmi les plus remarquables de l’intervention urbaine. Quand la sociologie nous vole nos oripeaux de fiction, ce sont d’étranges frontières qui s’abolissent...

2 – LE FOND DE L’AIR EST NU

Il y a bien 5 ans, je me souviens d’avoir gambergé avec Xavier Cazin, Pierre Ménard et Joachim Séné à un projet de radio numérique de littérature, c’était trop lourd, si on ne voulait pas se contenter d’un triste empilement vertical de 4 ou 5 bricolos soundcloudés (il n’y avait pas Sound Cloud d’ailleurs à l’époque), mais là ça lève la tête : le projet de l’air nu est mené par Joachim Séné, Anne Savelli, Mathilde Roux et Piero Cohen-Hadria, donc un beau savoir blog cumulé (cherchez leurs sites perso !). Ça monte en pression, par exemple avec cet entendre-voir proposé par Mathilde Roux ou les Obliques de Christine Jeanney. Donc à suivre de très près, il y a un compte Twitter : @lairnu et bien sûr une page Facebook.

3 – LE MONDE DE PECCADILLE

« Peccadille » c’est le nom d’un compte Twitter, @Peccadille, que vous devez déjà être nombreux à suivre. Le tout nouveau site donne son nom en vrai de vrai : Johanna Daniel, et elle a montré ses jours-ci sa suite de cartes d’étudiante puis chercheuse de l’École du Louvre. Ce site est important, parce qu’elle l’a codé elle-même (et elle ne savait pas d’avance, ça aussi c’était impressionnant à suivre, sur Twitter, son appropriation des outils), pour un problème auquel on est tous confrontés en profondeur dans l’expression web : rassembler dans une interface immédiatement lisible, instinctive et rapide, des expériences que nous menons à des rythmes et des époques différentes, dans des domaines qui sont aussi différents que le sont nos intérêts. Alors oublions le côté officiel (elle évoluera, la page d’accueil) pour tout de suite aller dans les projets personnels (parce qu’on ferait un site, sinon ?), ne serait-ce que pour découvrir ce travail d’arborescence : Orion en aéroplane c’est le blog par lequel j’ai découvert son travail, balades dans les musées, expos, monuments, avec son regard critique d’historienne d’art. Les expériences de cartographie et géo-localisation, comme Pissaro à Rouen ou Isidore et Ganesh (carnet de recherche) et peut-être tout simplement commencer par le carnet de croquis, le Tumblr palimpseste & sérendipité. Vous comprenez pourquoi ça m’intéresse ?

 

ET CODA : BEAUTIFUL DECAY

Rarement une semaine sans que je visite le site de la revue de Los Angeles Beautiful Decay. Evidemment on n’aime pas tout, évidemment il y a du facile, de l’air du temps. Mais jamais un sommaire sans qu’on soit vraiment troublé par tout ce travail plastique qui se cherche, explore. Cette semaine le mi-homme mi-oiseau des céramiques de Sarah Lousie Davey (ou ces nus aux miroirs ou ce travail main-corps) mais aussi des recherches sur la ville et ses signes, ici à nouveau l’inépuisable Detroit et toute une section street art. Méfiez-vous, on peut s’y enfoncer des heures (mais c’est bien pour ça qu’on est fier d’Internet).


responsable publication françois bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 5 septembre 2015
merci aux 694 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page