lectures | Pascal Quignard, de la lettre Z

si prononcer cette lettre imite les dents d’un mort


cliquer sur le logo YouTube pour visionnage haute def

De pourquoi et comment la lettre Z, sixième de l’alphabet grec, a été placée en dernière place de l’alphabet latin – position que nous lui avons conservée...

C’est une des enquêtes que mènent, par la langue et en creusant sa langue, les Petits traités de Pascal Quignard, d’abord parus en opuscules séparés chez Maeght, en 1990, et actuellement disponibles en Folio.

Non pas pour créer ici une sorte d’anthologie de ce que le contemporain recèle de très hautes réalisations, mais pour une conviction qui certainement déborde Quignard lui-même : confrontés à la mutation numérique, acteurs de gré ou de force d’une transition confuse et obscure, mais irréversible et de conclusions violentes, et si notre seule chance de penser était d’agrandir – par un retour amont pour reprendre la belle formulation de René Char – le vocabulaire par lequel nous-mêmes rendons énonçable l’écriture, ses formes et ses supports, mais aussi l’expérience originelle qui y mène ?

En ce sens, les 56 Petits traités de Pascal Quignard sont une des plus grandes et belles oeuvres qui puissent aujourd’hui éclairer, sinon la transition elle-même, la pensée qu’on en élabore.

FB


avoir ce livre chez soi !

- autres textes et lectures de Pascal Quignard sur Tiers Livre ;
- à lire aussi : rubrique Après le livre ;
- photo haut de page : Pascal Quignard, iPhone FB, Paris, 22 mai 2015.

François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 4 octobre 2015
merci aux 853 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page