< Tiers Livre, le journal images : journal | danse folle du monde fou

journal | danse folle du monde fou

une autre date au hasard :
2019.08.30 | après la fête

Monsieur , je ne comprends pas pourquoi vous êtes lié stylistiquement à une écriture aussi peu impersonnelle que celle de Pierre Bergounioux, En plusieurs endroits, vous avez mentionné votre dette à l’égard de ces signes, hautains sans doute, que constituent Foucault et Deleuze. Sans repérer chez eux des règles de poétique, il me semble que le travail de Bergounioux va exactement à rebours de la pensée deleuzo-foucaldienne [e-mail, mercredi] Ma mère est morte dans la nuit de lundi à mardi. Elle s’est éteinte dans son lit, sereinement, dans la maison qu’elle habitait à St Brieuc depuis 1965. Elle était devenue fragile depuis août l’année dernière, mais elle écrivait et lisait toujours. Dernièrement elle s’était replongée dans les livres de Henry James [e-mail, mercredi] Je n’ai pas pour habitude de me laisser insulter par le premier freluquet venu. Vous revoyez votre copie ou vous oubliez cette proposition [email-mercredi – nota : ce n’était pas moi le freluquet, mais quelqu’un à côté de qui je suis bien un freluquet, artistiquement parlant, en plus qu’ami des tout plus proches] je vous comprends tout à fait ! La situation des auteurs qui sont de véritables créateurs de textes est très difficile, et peut-être plus en France qu’en Allemagne [e-mail, mercredi] pour vous annoncer que Papa a choisi de mourir il y a quelques heures [e-mail, jeudi matin] avec photo du lilas, qui fleurit ce matin, sous ciel de pluie


François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
diffusion sous licence Creative Commons CC-BY-SA
1ère mise en ligne et dernière modification le 2 mai 2013
merci aux 339 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page