< Tiers Livre, le journal images : dénonce l'amalgame

dénonce l’amalgame

Avoir toujours évité ici de parler de ce dont tout le monde parle, et non par affèterie, plutôt par lassitude de ce fonctionnement de la presse où l’importance d’un sujet se mesure en nombre (restreint) de jours où le même thème revient partout et puis au revoir. Avoir toujours évité, ici, de mêler la littérature – chemin personnel, étude de – à ce bruit ambiant et une expérience qui pour nous n’est jamais directe, mais justement médiation de ceux qui nous la retransmettent. Alors je prends le contrepied, et on verra où ça nous emmène : puisque aussi bien le matin commence par un petit tour des nouvelles. Donc ce monsieur ministre du budget ou des retraites, dont je ne savais ni le nom ni l’existence il y a encore 3 semaines, polluant de trop s’encombrer avec les valets de la Sarkozie, accorde la légion d’honneur au comptable de la riche vieille dame qui planque – comment elle ne le ferait pas – une partie de ses sous et îles et comptes innombrables –, tandis que son épouse ramasse les miettes en tenant les registres (salaire à grand peine), comme il accorde la même légion d’honneur au patron Peugeot, le pauvre comme tous les employés de Sochaux-Montbéliard ayant comme par hasard des problèmes de lingots piqués par des bandits et le cornélien dilemme : si tu déclares le vol, c’est le fisc qui te tombe sur le râble. Et ce matin cette magnifique photo (Journal du Dimanche) où les deux légions d’honneur de M. Eric Woerth voisinent dans cette humble chasse, ô respect de la nature, rien que 5 cerfs zigouillés c’est leur bonheur, oublions les ouvriers de Sochaux et les turpitudes de l’argent placé. Pauvre monsieur le ministre de la Sarkozie, qui dénonce l’amalgame : pensez bien, que si on dîne ensemble, ce n’est pas de cela qu’on va parler. Entre gens du beau monde, aurait-on même besoin d’en parler ? Il n’y a pas d’amalgame, il y a juste branche pourrie.


LES MOTS-CLÉS :
François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 28 juin 2010
merci aux 365 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page