dictionnaire | fouillis, fatras, désordre


un autre article au hasard

 

fouillis, fatras, désordre


1 _ 2 _ 3 _ 4 _ 5

1

« Elles assoient l’enfant auprès d’une croisée
Grande ouverte où l’air bleu baigne un fouillis de fleurs »
Sourdre —
« Voilà que monte en lui le vin de la Paresse,
Soupirs d’harmonica qui pourrait délirer ;
L’enfant se sent, selon la lenteur des caresses,
Sourdre et mourir sans cesse un désir de pleurer. »
Arthur Rimbaud

entrée proposée par Nathalie Holt

2

Il est, sans doute, nécessaire d’installer du désordre dès les premiers instants. Si le récit (nouvelle et/ou roman) implique une progression, celle-ci pourrait être utilement l’inverse du deuxième principe de la thermodynamique. Au contraire du système clos de la physique qui tend vers l’entropie, le corpus texte a besoin d’un foutu fouillis au départ pour que le lecteur puisse espérer trouver, découvrir, au bout du fatras des récits, un semblant d’ordre, une espérance de néguentropie. En ce sens, les littératures policières, voire toutes littératures dans lesquelles un crime est commis, tendent vers cette utopie d’un degré croissant d’organisation. Et cette quête d’information croissante qui désobéit aux lois de l’univers, est bien compréhensible puisque nous sommes mortels. Et que nous le sommes souvent à contre-coeur.

entrée proposée par Ugo Pandolfi


page proposée par François Bon, pour Tiers Livre
Tiers Livre Éditeur, le «Salon» – mentions légales.
droits & copyrights réservés à l'auteur du texte, qui reste libre en permanence de son éventuel retrait
1ère mise en ligne et dernière modification le 9 avril 2021.
Cette page a reçu 60 visites hors robots et flux (compteur à 1 minute).

Messages