dictionnaire | angoisse


un autre article au hasard

angoisse


1 _ 2 _ 3 _ 4 _ 6 _ 7

1

Lien paradoxal. Angoisse ce qui porte à lire, à chercher dans lire, à continuer de lire. Écrire serait le seul dépli ou insert ou repousser les bords : on est trop requis, c’est trop compliqué à tenir, rythme, architecture, l’angoisse est autour, ou en arrière, finie l’angoisse. Paradoxe que dans les crises d’angoisse, possible de rien, et surtout pas écrire. On attend, on se crispe, on essaye des contrefeux, marcher, dormir. Mais sans angoisse rien qui porte non plus à écrire : elle est prisme de ce qui te porte au monde, t’emporte vers et dans le monde. On se contenterait sinon d’être. Depuis quand tu vis entre les deux tenseurs : le travail pour tenir à distance les bords de l’angoisse, et n’écrire pourtant que ce qui t’est révélé par l’impossibilité de non angoisse.

entrée proposée par FB

2
entrée proposée par FB


page proposée par François Bon, pour Tiers Livre
Tiers Livre Éditeur, le «Salon» – mentions légales.
droits & copyrights réservés à l'auteur du texte, qui reste libre en permanence de son éventuel retrait
1ère mise en ligne et dernière modification le 1er mai 2021.
Cette page a reçu 25 visites hors robots et flux (compteur à 1 minute).

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document