dictionnaire | souffle


un autre article au hasard

souffle


1 _ 2 _ 3 _ 4 _ 6 _ 7

1

Souffle : baudruche. Se gonfle et se dégonfle d’où le soufflé qui atteint des sommets avant l’effondrement, la déliquescence, le raplapla, c’est plus que ça ?! etc… (passons rapidement sur les images associées au triomphe de l’organe glorieux puis à sa détumescence, écrivain prodigieux, gribouilleur à la plume chétive et maladroite). Il y aurait donc un instant « décisif » : après c’est trop tard, avant c’est pas encore prêt ? Pourtant il convient également de tenir dans le temps puisqu’au scénario de l’inspiration et de la visite par les muses s’oppose celui de la course de fond et la traversée de déserts arides. Alors ? Comment le garder, le souffle, dans ce tissu de contradictions et de tensions ? Comment conserver l’élan ? Peut-être parce que l’écriture on s’y surprend au milieu ou au bout du ou des souffles, ça arrive comme une surprise, parfois comme un soufflet sur la joue ou comme ces gestes qui débordent nos ombres – tiens ça te souffle, c’était déjà tapi là ! Mais faut me le répéter régulièrement.

entrée proposée par Jacques de Turenne

2
entrée proposée par FB


page proposée par François Bon, pour Tiers Livre
Tiers Livre Éditeur, le «Salon» – mentions légales.
droits & copyrights réservés à l'auteur du texte, qui reste libre en permanence de son éventuel retrait
1ère mise en ligne et dernière modification le 7 mai 2021.
Cette page a reçu 22 visites hors robots et flux (compteur à 1 minute).

Messages