dictionnaire | libre, libéré


un autre article au hasard

MOT


1 _ 2 _ 3 _ 4

1

Je ne suis pas libre. J’aimerai l’être, mais c’est impossible. Le monde autour de moi, le regard des autres, la morale, l’ambition, me contraigne. Je crois être plus libre dans un poème ou dans une prose plus abstraite, mais ce n’est qu’une esquive, une feinte puérile. Les limites sont liées à la nécessité du texte, cette adresse à l’autre, on ne peut pas s’adresser à l’autre et faire sans lui, c’est le prix à payer. L’autre, c’est ce lecteur, celui d’en face de l’autre côté de notre boîte crânienne, celui qui raisonne. Les fous peut-être sont libres, le raisonneur qui est en eux s’est tu. Il faudrait être fou par intermittence, sans que cela soit un acte voulu, parce que la volonté est le domaine du raisonneur. Il faudrait installer un court-circuit imprévisible, mais qui l’aurait l’amabilité de ne se déclencher que pendant les moments de création, le raisonneur a repris la parole, il ne l’avait jamais abandonné.

entrée proposée par Laurent Stratos

2
entrée proposée par FB


page proposée par François Bon, pour Tiers Livre
Tiers Livre Éditeur, le Dictionnaire» – mentions légales.
droits & copyrights réservés à l'auteur du texte, qui reste libre en permanence de son éventuel retrait
1ère mise en ligne et dernière modification le 13 janvier 2022.
Cette page a reçu 4 visites hors robots et flux (compteur à 1 minute).