non, mais il déraille, le Chevillard ?

procurez-vous "Choir", certes, mais pas pour ce qu’il nous en dit, l’auteur !


Je recopie intégralement L’Autofictif du jour :

Approchez, mes enfants, dit-elle dans un souffle, crispant ses doigts maigres sur le drap et s’y agriffant comme pour empêcher la mort de la prendre avant qu’elle n’ait pu parler. Approchez, mes chers enfants, il est temps pour moi de me délivrer de mon secret. Il y a douze ans, oh mon Dieu, j’ai… (la suite dans Choir)

Lolotte renonça à enfiler son pyjama. Il faisait bon dans sa chambrette. Elle s’étendit nue sous la couette qu’elle repoussa en s’endormant d’un geste machinal, découvrant son dos jusqu’à la naissance des fesses. Dehors, dans la nuit, Jacquelin Bou, dit le frelon, pervers polymorphe et multirécidiviste en cavale, prenant appui sur les corniches et les balcons grimpait avec une vivacité de singe le long de la façade de l’immeuble… (la suite dans Choir)

Je poussai la porte. La lumière était rare et il me fallut quelques secondes pour comprendre ce que mes yeux voyaient. L’effroi me glaça les moelles. Au beau milieu du salon, l’abbé, l’unijambiste et le pangolin… (la suite dans Choir)

Choir c’est une île utopie, une île à la Michaux, avec de la violence, des ombres et constructions chacune allégoriques. Un livre où la maîtrise ludique de Chevillard semble tout entière requise mais tenue en échec par le surgissement de chaque micro-figure : l’allégorie d’un monde en danger n’est pas une affaire ludique – et c’est bien là cependant l’instance plaisir de cette lecture. Bien entendu on y reviendra. Et tout le monde le sait désormais, dites lui trois fois autofictif en le regardant bien en face au moment du passage en caisse, sans baisser les yeux ni hésiter, et le deuxième tome, L’Autofictif voit une loutre, vous sera offert gracieusement par votre libraire pour tout achat de Choir.

Pour moi, aïe aïe aïe, je croyais avoir lu Choir et n’y ai pas trouvé les trois phrases rapportées par Éric sur son blog...

 

Choir
Achetez ce livre sur Bibliosurf
LES MOTS-CLÉS :

responsable publication françois bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 15 janvier 2010
merci aux 1093 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page