13.09.13 | voyager dans l’inhabité

pour la première fois, une sonde humaine échappe au système solaire – source : Le Monde


série science remix : le sommaire, ou au hasard :
13.09.13 | voyager dans l’inhabité

1 _ COMPRESSION

Donc, ça y était : depuis plus d’un an (mais c’est maintenant seulement qu’on en était sûr), la sonde spatiale lancée il y a cinq ans avait échappé au système solaire. Le halo des rayons qui nous baigne avait cessé, remplacé par le noir sidéral. La sonde filait à plus de 55 000 kilomètres par heure. Elle disposait de plus de cinq ans de batterie au plutonium devant elle. On avait éteint les caméras pour économiser au maximum. Dans cinq ans, elle serait presque à deux années-lumières de ceux qui l’avaient fabriqué. Autant dire rien : une banlieue dans le même bord de galaxie que nous-mêmes.

 

2 _ RENVERSE

Ce disque recouvert d’une mince pellicule d’or était censé permettre, au bout de milliards d’années où, enfin parvenue dans les confins d’un astre, elle soit ramassée par une main inconnue, d’identifier d’où elle provenait et qui nous étions, dans notre antiquité lointaine. Un message codé en plusieurs dizaines de langues pouvait permettre, selon le très antique modèle de la pierre de Rosette, d’identifier qu’il y avait langage, et le recomposer par différence. Sur quoi d’autre pouvait-on s’engager ? Ou comment faire que cette description de notre geste vainqueur, ou de l’infinie question qu’était propulser cet étrange insecte technologique là où nous ne pouvions atteindre, soit aussi l’image de nos inéluctables catastrophes à venir ?

 

3 _ SOURCE

LE MONDE SCIENCES

LES MOTS-CLÉS :

François Bon © Tiers Livre Éditeur, tous droits réservés
1ère mise en ligne et dernière modification le 13 septembre 2013
merci aux 124 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page