13.11.26 | à l’écoute des neutrinos dans la glace

un détecteur en forme de cube géant sous les glaces du Pôle Sud – source : Science (via le Figaro)


série science remix : le sommaire, ou au hasard :
13.09.02 | fête agricole à Ports-sur-Vienne

1 _ COMPRESSION

Où trouver un endroit assez silencieux ? ll s’agissait du silence de la lumière : puisque même au fond des océans, même loin sous la croûte des sols, les photons et rayons X ou autres particules connues entraient comme un clou dans du beurre. Sous la mer, loin, profond, pourquoi pas. L’immobilité antarctique convenait mieux : à 2 kilomètres sous la surface de la banquise, on avait équipé de capteurs un kilomètre cube de glace ancestrale. Et l’expérience avait payé : quand bien même un neutrino serait gros comme un grain de sable, en imaginant chaque atome à taille d’un terrain de football, une collision finirait par se produire. On en avait repéré presque trois dizaines, et chacun d’un âge de plusieurs milliards d’années-lumières. Ils existaient donc. Mais quelle histoire pouvaient-ils raconter, ou les êtres qu’ils portaient, ou ce dont ils avaient été témoin ? Ou comment leur apparaissait l’univers, à leur échelle et dans leur liberté de voyage ?

 

2 _ RENVERSE

Peu importait les neutrinos. Vous leur étiez tout comme moi transparent. Ils vous traversaient probablement la cervelle, de temps en temps, sans rien affecter du cours de vos pensées. Modifiaient-ils l’étincelle des rêves ? Cela même, peu probable. C’était cette disjonction de taille qui importait : fabriquer du très grand, très calme, pour détecter le plus minuscule. Avait-on rêvé si calme ? Nulle lumière, nul mouvement, nul bruit. Tout ici attendait. Blanc pur des vieilles glaces, leurs secrets. Alors j’avais simplement demandé à être le gardien de cela. La vie me convenait. Avaient-ils une loge, une cahute, là tout en bas à la porte du cube des glaces ? Ils m’avaient simplement demandé ce qui m’attirait dans ce poste : — La symbolique du cube, je leur avais répondu. Le cube, et non l’ellipse, ou le disque, ou la sphère. Le cube est une singulière invention humaine, plus abstraite qu’on croit, j’avais répondu.

 

3 _ SOURCE


- SCIENCES MAG (via le FIGARO)

LES MOTS-CLÉS :

françois bon © Tiers Livre Éditeur, tous droits réservés
1ère mise en ligne et dernière modification le 26 novembre 2013
merci aux 683 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page