ceci est mon corps
dimanche 12 février 2012
une autre page du journal, au hasard (depuis 2007) :
ce que j’ai à leur dire _ ou index général

Autrefois j’avais ce que je trouvais, puis en 1997 chez Buro Plus j’osai la chaise de bureau, la moins chère, dans les 450 francs mais avec des roulettes et hauteur réglable etc. Pourtant ces machins-là ça me semblait vraiment antinomique avec la vie d’artiste. Puis ça s’est répandu, en tout cas je n’y pensais plus. Ces derniers temps elle devenait vraiment inconfortable. C’est surtout qu’avec ce fichu publie.net je suis des fois des journées entières matin nuit vissé à ce machin. En plus elle commençait à vraiment ne plus être présentable : même quand je m’enlève de la chaise, je reste dessus en empreinte. Ça fait d’un fossile. Donc, ce samedi matin, j’étais à IKEA m’asseyant sur toutes les chaises de bureau, de 29 euros à 199 euros, toute forme etc. Un peu comme les personnages de La table de Claude Ponti, sauf que ce n’était pas une table et qu’au moment de mettre en ligne Claude a préféré qu’on enlève toute éventuelle allusion IKEA. Ce matin je l’ai montée sans me tromper, en suivant la notice – le modèle Malkolm, comme Lowry. Mais je n’ose pas jeter la chaise vide, la vieille. Depuis ce matin elle est là, à côté, qui me regarde travailler. L’autre je l’ai déjà oubliée : plus haute, plus large, et surtout maintien du dos même quand je modifie l’orientation. Déjà les coudes les reins et les cervicales ça va mieux. Dans quinze ans, je changerai à nouveau. On ne venait pourtant pas à ce boulot comme à une profession assise.


François Bon | le journal images
Licence Creative Commons site sous licence Creative Commons BY-NC-SA
1ère mise en ligne et dernière modification le 12 février 2012.
Merci aux 877 visiteurs qui ont consacré 1 minute à cette page.


Messages

  • je fais partie des 0 visiteurs qui ont consacré au moins une minute à cette page.
    Je mets donc ce commentaire fantôme pour que vous puissiez constater ce phénomène surnaturel :)

    Voir en ligne : http://www.twitter.com/lotre

  • je suis redescendu à pieds ce matin (par moins 5) (avant ce coup de froid on pensait que l’hiver avait quelque chose de sympathique mais là, ça s’éternise et ça commence à poisser sérieux) j’ai vu que le B et le O avaient disparu (restent leurs traces mais bientôt le reste... ) (toi une chaise, moi une veste, bleue hier, 13 euros) (et toi un manteau taupe)

    JPEG - 557.9 ko
    • hier vu la couverture du poche avec la police en lettres imitant la plume (c’est pour figurer le dix neuvième siècle, Haussmann et tout le bataclan) (pour Haussmann j’ai lu sa biographie -chez actes sud Nicolas Chaudin, pas mal, on s’ennuie un peu) on a parlé de la guerre de 1’ et de ciné (la nouvelle vague, Chantal Akerman, Joseph Losey et le maccarthysme) (mal au dos, mais ça va passer, je vais me suspendre) (le pavage du bar où on boit des cafés-j’aurais du la tourner cette photo, pour lui donner un air d’étrange inquiétude)

      JPEG - 562.5 ko
    • m’a fait un drôle de truc le spip, genre des lignes de codes, des lignes de codes des lignes de codes, puis bing plus de message... (jdisais que j’allais m’amuser à mettre la photo tournée même si c’est pas drôle) (je disais aussi que le dernier plan de "la folie almayer" est incroyable, les trois précédents encore plus magnifiques, et que le film est formidable) (jdisais aussi que j’avais mal au dos, putain) (et aussi que j’avais vu "sur la planche" de Leila Kilani où les ’ actrices principales sont magnifiques) (et aussi que j’ai vu "riff raff" de Ken Loach juste génial comme d’habitude, mais on ne sait pas comment il y arrive- avec son scénariste, deux larrons en foire je me souviens de "cinéastes de notre temps"...) (c’est étrange hein)

      JPEG - 971.7 ko
    • les 4 actrices principales, les 4 sont magnifiques

      JPEG - 634.6 ko
  • ma chaise a regardé avec respect l’ancienne, celle qui vous regarde - a plaidé qu’elle n’avait pas été prévue elle pour longue assise, mais lui ai répondu qu’avant Avignon je ne posais mes fesses que sur un tabouret de dessinateur devant mon petit bureau, ou sur une chaise comme elle quand on me coinçait pour un repas - alors carcasse a commenté en disant que c’était peut être pour ça qu’elle était un rien bossue

    JPEG - 4.4 Mo
  • Je me demande pourquoi on n’utilise pas plus les sièges de dentiste, réglables en hauteur, avec accoudoirs, repose-tête, crachoir, sunlight dans les yeux pour faire naviguer dans le ciel...

    Ce matin, rue Bichat (10e, en allant voir PdB au "Corbeau blanc"), j’aperçois cette fille qui tape sur son micro et joue la politique de la chaise vide dehors : pourtant, il fait nettement plus doux aujourd’hui !

    Voir en ligne : Le Tourne-à-gauche

    JPEG - 93.6 ko
  • j’ai recherché pour contribuer aussi (vu que le Chasse-Clou LTAG me cite je ne vois pas pourquoi je n’en ferais pas de même) et je n’ai trouvé que ce tabouret, posé là en attendant

    JPEG - 109.5 ko
  • ça bouge, c’est parti, ça creuse (à la torrette apparemment) (ou à l’hitachi, c’est selon) en tout cas on avance, je ne crois pas que ce soit parce qu’ils ont remis le chauffage (il fait zéro, c’est mieux, ou même 2, ça n’empêche pas certain(e)s d’être malades : soignez vous...) on reprend le collier, on va aller interroger les gens, voire comment ils réagissent, leur proposer des phrases à trier, enfin tout le kit (on sait s’amuser quand on fait de la sociologie) (c’est pris de la 2 -nation étoile par barbès-, je reviens de déjeuner au libanais-merci à toi...)

    JPEG - 572.2 ko
  • Wow, courageux pour se rendre chez Ikea un samedi matin ! Aucun mal de dos ne pourra jamais me pousser à y aller un samedi matin... Ma chaise commence à être enfoncée et je vais certainement trouver un petit moment de libre pour y aller en semaine...
     
    Les maux de dos et la solution àvos problèmes de <a href ="http://www.cayugacasino.com">cayuga</a> si vous voulez une bonne chaise àbon prix. Les bloggeurs /écrivains/auteurs qui passent de nombreuses heures devant leur ordinateur devraient certainement investir en une bonne chaise de bureau.
  • Persuadé sans raison que sur cette chaise j’aurais plus de plaisir à lire, je l’ai acheté.
    Le Dieu conso fût satisfait, le plaisir de l’instant atteint, elle fut de suite abandonné dans un coin, seule, dans la véranda, n’ayant eu droit qu’à un seul essai d’assise !
    Pour 1er bilan, elle, après avoir parcourue deux mois plus tôt la distance magasin - véranda, viens d’un bond, ce jour, faire véranda - salon, recherche de la chaleur oblige.
    Ce qui fait sourire, c’est qu’assis dessus, d’un trait, je viens de lire Sortie d’Usine, offert par Jean-Yves, de le finir, de vouloir aller plus loin, de me connecter sur le site, et de "tomber" sur "ceci est mon corps"
    Hasard, coîncidence, rencontre, dans tous les cas je confirme, sur elle, sur cette chaise, j’ai eu plaisir à lire !

    Voir en ligne : Hasard ! Plaisir à lire

    JPEG - 201.6 ko