VOUS ÊTES DANS : #journal (depuis 2007)

0 | 7 | 14 | 21 | 28 | 35 | 42 | 49 | 56 | ... | 1344


C’était un peu à prévoir, trop de choses qui s’enchaînent en flux serré, les 5ème année de Cergy qui passent leur diplôme et apprendre chaque soir comment ça s’est passé, savoir aussi que dans 2 semaines ce sera ton tour d’être jury et comment on peut faire coïncider dans si peu de temps un parcours aussi construit, lundi les étudiants de Philadelphie et aujourd’hui, toujours avec le Pôle des arts urbains, rencontre avec une quinzaine d’étudiants en licence aménagement du territoire, savoir ce qui les a (...)

Je me souviens d’un jour, monter dans le TGV à Montparnasse, tomber sur Olivier Py, me disant qu’il atterrissait juste de Montréal, et moi regardant instinctivement où étaient ses bagages, me disant comme si c’était normal : – Je ne prends pas de bagage, j’aime voyager léger. Et puis, alors qu’on partait prendre un café au bar du TGV, posant son ordi (l’époque des petits Mac blancs) et son passeport dessus, et disant : – À moi on ne vole jamais rien. Puisque de mon côté c’est plutôt le contraire, (...)

On vit une période de malaise, et le problème c’est moins de cerner les dégâts que de nommer exactement la frontière où elle vous rejoint. L’État est en train de tuer France Musique, c’est acté, donc France Culture ou ce qu’il en reste sera le prochain sur la liste : c’est un dommage considérable, et en même temps depuis combien de temps tu n’as jamais travaillé pour France Culture ? 2006...
Dernier épisode en date, ils veulent rediffuser une Xième fois, et toi touchant 3 cacahuètes, ton feuilleton Dylan, (...)

Je dois avoir un rouage qui me manque pour les choses simples. Mais quelquefois ça se rappelle à vous de façon à vous déstabiliser. Premier épisode lundi dernier : la fibre passe dans la rue, les 2 techniciens d’Orange regardent un peu curieusement la baraque déglingue encombrée de livres sol plafond mais on tente : insérer la fibre dans le fourreau par lequel arrive le câble de téléphone et voir où ça va mais justement, ça ne débouche nulle part. Alors partir de ce qu’ils nomment « la chambre » sous la (...)

En revenant de Cergy, si par chance le RER n’a pas eu trois interruptions de parcours, ou tout simplement s’il y a eu un RER, on a toujours ce temps d’attente à la bifurcation de Nanterre, les autres branches étant apparemment prioritaires dans la régulation, c’est assez obscur sauf qu’on est là et qu’on attend. J’avais donc le loisir de faire cette photo, exacte jonction de la ville non discontinue et de la ville discontinue, avec ces rails sortant de la terre. J’avais mis 400 ISO et fermé la focale (...)

Ce sont des journées à trouble. Pourtant réussi à tenir certaines des choses obligatoires. Puis même allé à la Préfecture pour retirer les formulaires et refaire permis de conduire, il faut que ce soit obtenu avant l’été si je veux louer des voitures chez Lovecraft. Idem pour la carte Vitale et la CNI. Pourtant, ces 3 semaines, pas très gênant de vivre sans leurs papiers. Reçu la nouvelle carte de train. Et ce matin, donc en ville avec l’ordi, suis entré dans un de ces bistrots banals avec tabac à (...)

J’imagine que si on m’avait demandé, avant l’an 2000 et son non-bug, ce que je ferais l’après-midi pluvieuse du 27 avril 2015, j’aurais d’abord répondu qu’elle ne serait peut-être pas pluvieuse (elle le fut), et que je m’en fichais complètement. Pourtant, là, dans ces heures d’après-midi avec les trucs qui rongent dans la tête et empêchent de faire le vrai boulot (on est sûr qu’on va s’y mettre, mais on empile les heures et on fait des tas de trucs mais pas ce qu’il y avait à faire), le travail parfaitement (...)