VOUS ÊTES DANS : #sommaire journal

0 | 7 | 14 | 21 | 28 | 35 | 42 | 49 | 56 | ... | 1470

C’est nouveau sur Facebook : colonne de gauche, un petit onglet qui s’affiche chaque fois que vous ouvrez votre page. « Le saviez-vous ? Répondez à une question pour permettre aux gens de mieux vous connaître. » Maintenant, faites l’expérience : faire disparaître l’onglet par « masquer la section », puis quittez votre Firefox ou votre Chrome, et relancez – le petit truc nul et débile sera revenu. Ce qui s’appelle prendre les gens pour des c… mais après tout, on est chez eux et pas chez nous, hein.
Ça (...)

D’accord il y a eu les Citroën Picasso les agences de voyage Donatello ou autres machins Van Gogh et certainement d’autres exemples. Quand j’ai reçu ma fiche de paye des heures Cergy, qui ne sont pas des demi-heures, et qu’à travers l’enveloppe j’ai senti qu’il y avait 2 feuilles, je me suis dit que peut-être ça voulait dire un peu plus de sous mais non, raté, juste une belle feuille quadrichromie en plus, c’est Renoir qui m’écrivait : RenoiRH.
Parce que ça s’appelle comme ça : le système de gestion (...)

À Beaubourg ils ont inauguré une expo à la gloire (anthume, je vous rassure tout de suite) du copain Echenoz, qui le mérite amplement.
Quand j’ai vu les affiches, je me suis demandé ce que j’aurais à montrer, si on me proposait le même embaumement (on ne me le propose pas) :
une visite en 3D ou VR des arcanes souterrains de mon site web ?
l’album photo de tous mes copains en 30 ans ?
le vélo demi-course que j’avais reçu en 6ème et qu’on aurait retrouvé ?
moi dans un aquarium, en train d’écrire (...)

C’est la joie de Facebook : dans un dialogue avec un étudiant de l’ENS, qui écrit et dont je suis à distance le chemin depuis 1 an (il ne fait pas partie des celles.ceux que j’ai accueillis dans le stage d’octobre), un courageux anonyme m’écrit textuellement – donc dans les commentaires d’une discussion qui ne le concernait pas, ce que je reproduis ci-dessus en copie écran, soit :
Avant jvous kiffais. Puis à force je me suis rendu compte que vous étiez coincés dans l'Internet des années 2000. Je (...)

Surtout, employé du Ministère de la Culture, s’agirait pas que je critique qui me nourrit : vénérons ! vénérissimons ! Ô combien de bureaux combien de fonctionnaires s’ennuyant loin de la retraite lointaine s’embarquèrent dans un décret nouveau qu’ils publièrent : on ne dira plus nègre on dira prête-plume, et prêtez-vous bien les uns aux autres...
Mais depuis combien de temps personne ne disait plus « nègre », sinon dans les marronniers journalistiques qui pleuraient sur l’emploi du mot « nègre » en cette (...)

Je commence à en parler dans ces pages, après bientôt 25 ans où les ateliers d’écriture – et la recherche sur les outils et formalisations théoriques du creative writing, ce qui semble toujours autant effrayer les bonnes âmes universitaires –, le curseur se déplace : mon petit labo de l’école Cergy, en 5 ans, m’a renouvelé en profondeur, nouvelles propositions, culot des manières de faire, résolution intérieure accentuée sur le saut dans l’inouï qu’on peut s’y offrir – et cette année chaque mercredi aprem (...)

Nous sommes quelques milliers à suivre, désormais chaque deux jours, les chroniques d’André Markowicz sur Facebook. C’est une publication importante, parce que pendant des années André s’était refusé à écrire sur son activité de traduction, alors que ses stages et présentations ou lectures étaient entrer dans un monde vertigineux où histoire, politique, langue, autobiographie, grandes ou humbles figures se mêlaient. Il y a 5 ans maintenant, si je ne me trompe pas, ses chroniques quotidiennes sur Facebook (...)