VOUS ÊTES DANS : #sommaire journal

0 | 7 | 14 | 21 | 28 | 35 | 42 | 49 | 56 | ... | 1442

La part d’ombre dans le rapport à mon corps fait qu’il y a bien 2 ans que j’aurais dû prendre ce rendez-vous, et donc à peine le gars m’a fait ouvrir la bouche qu’il a fait la grimace, puis m’a demandé mais vous allez sur quel âge monsieur bon qu’était pas franchement une merveille de printemps non plus et a dit très simplement bon ben on va l’extraire. L’expression dent de sagesse m’a toujours paru un peu étrange, l’âge où elles poussent n’est pas qualifié par l’accès éventuel à quelle sagesse, mais (...)

C’est une expérience que je voulais faire absolument, mais la faire moi-même.
Le principe de mes livres, l’ensemble du catalogue Tiers Livre Editeur, c’est d’être disponible dans tous les pays au même prix, et surtout d’être imprimés dans le point de distribution le plus proche du client.
Des amis du Québec m’avaient alerté après avoir reçu des exemplaires imprimés en Europe, avec un délai de transport classique et frais afférents. C’est simple, en fait : si vous commandez ces livres hors Europe, il faut (...)

Ce qui glace, c’est – quand il est trop tard – pourquoi on n’a pas croisé ça plus tôt.
C’est la rançon des cloisons molles d’Internet : comment sauter hors de ce qu’on sait, pour trouver ce qui compte. Et ça vaut bien sûr pour ses propres mises en ligne, l’obscurité où on est.
Pour moi, c’est venu dans le creux de ce dimanche après-midi, froid et pluvieux ici, et pas mal de lames noires de réalité, aux bords coupants, qui vous entourent et vous cernent. Sur le mur de Guillaume Cingal, blogueur qui m’est (...)

La Réserve, de Stéphane Bernard, à Mantes-la-Jolie, pour moi ça n’aurait jamais pu être une librairie comme les autres. Lorsque mon 1er livre est paru, Sortie d’usine, aux éditions de Minuit, en 1982, c’est le premier à m’avoir invité.
Période faste, eu égard à la fadeur et à l’opacité d’aujourd’hui. Mantes, c’était les grands usines automobiles, dans la prospérité qui semblait ne jamais devoir finir. C’était Renault à Flins, Simca à Poissy, des villes poussées en plein champ, et dans lesquelles on avait (...)

soit le parvis de la Défense et partout où sont ces panneaux publicitaires consommant chacun en un jour autant qu’une famille en un mois (j’exagère un peu mais vraiment pas) ;
soit le feu mitraillant chaque 3 secondes de 5 annonces plein écran d’Orange, opérateur national de la téléphonie ;
c’est connu, la publicité ça marche mieux par l’humour, tout le monde est prêt à en rire n’est-ce pas, ça ne fait pas de mal et les grincheux ils doivent avoir un ulcère à l’estomac ;
et si ça fait sourire c’est (...)

Invité au Japon (Tokyo, univ Waseda, Yokohama, Sendaï, Sapporo) du 11 au 19 novembre, on trouvera dans chaque vidéo les principaux remerciements, que je renouvelle ici.
L’ensemble a été filmé avec un Canon 80D en général tenu à la main, monté et mis en ligne sur place chaque soir avec Final Cut.
Je l’ai dit et répété, mais nous sommes désormais nombreux à tenter de considérer YouTube comme outil d’écriture, de récit, d’investigation du réel – quelles que soient les maladresses, si lents que soient les (...)

Qu’est-ce que le textuel, et en quoi se confondrait-il, ici, avec le livre imprimé, et diffusé dans les circuits industriels et commerciaux auxquels nous, auteurs, l’avons légué par contrat ? Oui, le textuel d’aujourd’hui est sur nos blogs, dans l’éphémère de nos actions réseau, il est dans la parole qu’on tient, préparée (en cours ou sur scène) ou improvisée (mes YouTube). Et si se hisser à la parole était précisément un des enjeux du textuel d’aujourd’hui, et que la magie du web c’était nous en permettre le (...)