VOUS ÊTES DANS : #sommaire journal

0 | 7 | 14 | 21 | 28 | 35 | 42 | 49 | 56 | ... | 1400

Techniquement, il n’y aurait aucun problème : quand je shoote en vidéo, mon appareil est réglé comme je le règlerais pour la photo fixe, et il y aurait juste à pousser le déclencheur avant au lieu du bouton arrière.
Seulement, une fois de plus, je ne l’ai pas fait. J’avais aussi tenté autre chose : avoir le petit G7X compact dans la poche, et faire une photo fixe avec lui (même capacité RAW) chaque fois que je ferais un plan vidéo, et pas fait non plus.
Pourtant, la photo fixe me manque terriblement. (...)

« Bon, hier, j’ai acheté un livre neuf, un roman, ce qui m’arrive une fois tous les 36 du mois. »
C’est une phrase qui me tarabuste depuis une dizaine de jours, et si je me permets de la relever c’est qu’elle émane d’une des personnes les plus toniques que je connaisse sur le web (sur son compte Twitter, il y a eu depuis des tas et des tas de pistes qui le prouvent), et que depuis 3 ans que je suis son activité l’estime est entière, je dirais même que son énergie et sa curiosité nous font du bien à (...)

En tête de ma petite vidéo voyage au Danemark (la voir ci-dessous), j’ai inséré 50 secondes de sociologie du quotidien : la réouverture du Relay dans le hall de la gare de Saint-Pierre des Corps.
D’accord, ça ne mérite pas plus. Il y a longtemps, bien longtemps (20 ans qu’on s’est posé à Tours, et depuis ce temps-là au moins 2 fois par semaine le train pour Paris, même dans la cascade de boulots et galères qu’un saltimbanque avec charge de famille peut empiler), passer à la gare c’était passer au Relay – (...)

C’est devenu bien rare que j’aie un stylo sur moi. Parfois j’y pense, j’en rachète un au supermarché et je le mets dans mon sac. Mais ça sert à quoi. J’en ai quand même un sur mon bureau, généralement je récupère ceux qu’ils mettent dans les hôtels, ça me sert pour les enveloppes à mettre à la Poste (l’adresse qu’il faut écrire dessus). Mais là, pour les trois jours de jury, j’ai eu beau fouiller je n’avais rien dans le fond du sac et c’était nécessaire, on est trois à gérer les dossiers mais il faut annoter, (...)

le rebond du Bon

Vu de loin, sur l’agenda, ça paraît clair et possible, vu de près tu t’aperçois qu’il va falloir à nouveau vivre dans ton sac avec 4 jours de tee-shirts et chaussettes pour le compte à rebours, qu’à cause de la sempiternelle grève SNCF tu vas devoir partir le matin et non l’aprem et donc une journée de bouffée en plus.
Donc Genève au Salon du livre demain pour intervention sur le numérique à 10h, et transit le jeudi vers Fos-sur-Mer pour présenter vendredi – enfin ! – Chant acier, le film de 38’ à partir de (...)

Drôle de journée : me suis levé bien résolu à me rapatrier à Tours (soleil et mer ces 2 jours, à 2h30 d’autoroute) pour prendre à 17h TGV direct qui m’amènerait à Arras à 20h, et où j’interviens en ouverture de la journée Impacts du numérique sur la lecture. Merci Twitter, j’annonce la conf, et Martine Sonnet (qui ne connaît pas L’employée aux écritures ?) me sauve la mise : « Le 21 ce n’est pas demain, c’est après-demain ». Totale dérive, et sans elle j’aurais pu me retrouver ce soir à cet hôtel en face la gare, (...)