carrés urbains | château-service d’Azay-le-Rideau (beautés abandonnées)

sommaire & derniers billets, ou
une autre page du journal au hasard  :
de la belle image

Bien sûr je ne suis pas neutre : chaque millimètre carré de ciment ou de ferraille en un tel lieu correspond pour moi à des heures et des heures tout au long de l’adolescence, en l’attente du client ou dans les tâches que la station concédait à qui elle requérait. Ici, je connais tout, jusque dans la ruine. Nos routes de province regorgent de ces restes. Quelquefois réaménagés, le plus souvent laissés pour compte. Ils sont aussi l’histoire de la route elle-même, et sa fin comme aventure. Elle devait être glorieuse, la station-service à l’entrée d’Azay-le-Rideau, pour ceux qui venaient en visiter le château. Photographions-les tant qu’il en est encore temps.

Note du 21 mars 2014 : voir ici le même lieu, 2 ans plus tard.

 



François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 10 juin 2012
merci aux 1465 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page


Messages